bUg <BR>Oth3r
do you think Big Brothers are sexier ?)


Big [bUg <BR>0th3r] Band BlahBlahBlah

Nouvelles des Big Brothers & actualité de la vie privée
!)
+-= slashdot (en) & madchat (fr)

base target_blank & archives
21.7.00
IDG - L'Europe envisage de reguler spams et cookies
La commission européenne entend réguler l'utilisation du "spam" et des "cookies" sur Internet dans le cadre d'un renforcement de la protection des données personnelles. La nouvelle proposition consiste à dire qu'un utilisateur doit donner son approbation avant de se voir envoyer un mail de type "spam". Pour cela il devrait par exemple avoir appuyé sur le bouton d'un serveur web pour dire qu'il est d'accord de se voir inscrit à une liste de distribution.
"La majeure partie des software et du hardware violent déjà les règles européennes en matière de protection des données personnelles" a même déclaré un membre de la commission, qui a requis l'anonymat, et les industriels ne semblent guère répondre aux appels insistants des officiels à limiter leur utilisation des cookies. Cette proposition ayant été faite lors d'un brief technique, impossible de trouver quelque information supplémentaire que ce soit sur le site de la Commission Européenne, qui devrait, si rien ne change, envisager de passer à une phase plus active et contraignante d'ici un an.
?=pasvuepasprise 7/21/2000 3:01:19 PM

Microsoft "améliorerait" la gestion des cookies
Disponible en version bêta pour IE 5.5 sur Windows 2000, elle affiche un pop up détaillant qui est l'auteur du cookie et permet de mieux contrôler ceux qui renvoient à des tierces parties, ou encore de tous les effacer. A première vue (voir la copie d'écran - 161ko !), ce n'est jamais qu'une amélioration de la fonction "Demander l'autorisation avant d'accepter les cookies" déjà présentes dans les divers I.E.
On rappelera que le Privacy Companion d'iDcide.com (gratuit) est pour l'instant l'un des meilleurs outils de gestion des cookies, bloquant ceux qui renvoient à des sites tiers, tout en acceptant ceux qui renvoient au site visité. Il peut tout autant tout bloquer, si on le lui demande. Par ailleurs, il gère également le trou de sécurité récemment découvert dans Hotmail et qui permettait aux annonceurs de récupérer le nom (login), et donc l'email, de ceux qui recevaient leurs pubs... ainsi que les tous nouveaux WebBugs, pixels espions qui semblent être la nouvelle arme des Big Brothers du marketing online.
?=pasvuepasprise 7/21/2000 10:41:58 AM

20.7.00
"fidèle à ses traditions pour préparer l'avenir" - Patrouiller

Thème II : Du maintien de l'ordre d'Etat à la gestion du bon ordre au service de la fête et des libertés publiques

Maintien de l'ordre : comment ça marche ? Passage à l'An 2000

Un bilan après six mois
?=madre 7/20/2000 10:23:36 PM



Wired - création d'une association des Responsables ès-vie privée
Privacy & American Business vient de créer l'Association of Corporate Privacy Officers, réunissant les responsables ès-vie privée qui sont devenus LE poste à pourvoir dans les sociétés high tech US. Le bureau est composé de représentants de American Express, Dun & Bradstreet, Go.com, PriceWaterhouse Coopers, Bell Atlantic, etc. On apprend ainsi que 15 personnes bossent à plein temps sur la question à Microsoft, plus quelques autres au coup par coup. Si la question reste de savoir en quelle mesure ces responsables de nos données travailleront plus sur les questions afférantes à la vie privée que sur des problèmes de relations publiques, le site web de l'ACPO (corporateprivacyofficers.org) affiche quant à lui, au 20/07/00, un désespérant "Welcome to MegaPath Networks"...
?=pasvuepasprise 7/20/2000 7:10:40 PM

The Register - Paranoid firm fingers fingerprint firm
Les Big Brothers se font la guerre : IntelNet (site web : IntelGate) fait dans la reconnaissance des empreintes digitales. Intel, leader en son domaine et connu pour faire valoir la paranoïa comme moteur des affaires, vient de porter plainte contre elle pour contrefaçon de marque. On notera que la firme a même tenté de s'approprier, aussi et entre autres... la lettre I !
?=pasvuepasprise 7/20/2000 6:34:57 PM

L'ex-nonne révèle son homosexualité pour "Big Brother"
Pour s'attirer les suffrages du public et remporter un prix de 70.000 livres (105.000 dollars), Anna, une ancienne religieuse participant à l'émission "Big Brother", a annoncé qu'elle avait quitté le couvent parce qu'elle était lesbienne. L'ex-nonne, peu avare de confidences, avait auparavant confié qu'elle emporterait pendant son séjour un violon, des pantoufles et un vibromasseur.
Le concept de "Big Brother", lancé aux Pays-Bas, s'est exporté avec succès aux Etats-Unis, en Espagne et en Allemagne.
Lancé vendredi dernier en Grande-Bretagne, il permet de suivre 24 heures sur 24 à la télévision et sur internet la vie quotidienne de dix volontaires enfermés dans une maison truffée de caméras.
?=pasvuepasprise 7/20/2000 8:52:36 AM

19.7.00
Le Projet FreeNet : "Recâbler Internet"
"Je suis tout le temps inquiet au sujet de mon enfant et d'Internet, même si elle est trop jeune pour s'être déjà connectée. Voici de quoi je suis inquiet : j'ai peur que dans 10 ou 15 ans, elle viendra me voir et me dira 'Papa, où était-tu quand ils ont supprimé la liberté de la presse sur Internet ?' "
Le site de FreeNet a été traduit en français : faites tourner ! )
?=pasvuepasprise 7/19/2000 6:57:55 PM

Cybérie - Carnivore dans le détail
Jean-Pierre Cloutier revient en détail, dans ses Chroniques de Cybérie, sur le modus opérandi de Carnivore, la boîte noire du FBI. Au menu : l'ACLU demande instamment au sous-comité de forcer le FBI à respecter le quatrième amendement de la Constitution, qui protège les personnes, leurs domiciles, leurs documents et effets personnels contre la surveillance, les fouilles et saisies abusives, des détails sur Etherpeek, logiciel commercial également utilisé par le FBI et sur les craintes des FAI, qui voient ainsi leurs clients massivement surveillés, et une backdoor risquer de compromettre la sécurité de leurs systèmes. Et tout plein de liens, pour ceux qui voudraient creuser plus loin.
?=pasvuepasprise 7/19/2000 9:37:02 AM

18.7.00
Fling: Speech without limits
"Fling est une nouvelle suite de protocoles internet (DNS, TCP, & UDP) intraçables et inrepérables... Fling protège les clients des serveurs, les serveurs des clients, et tous de la possibilité d'être surveillés entre-temps. Au final, Fling permet d'envoyer comme de recevoir des données sans aucun risque de censure." Le projet est hébergé par sourceforge.net, tout comme FreeNet, qui, selon son auteur, a d'ailleurs inspiré le projet, ainsi que MixMaster (utilisé dans les remailers anonymes). Bref, une petite nouvelle révolution technique en perspective.
?=pasvuepasprise 7/18/2000 7:04:15 PM

ZDNet - Un collectif de hackers planche sur Hacktivismo, outil anti-censure
Le Cult of the Dead Cow, célèbre groupe de hackers auteur, entre autres, du non moins célèbre Back Orifice, vient d'annoncer qu'il travaillait avec Bronc Buster, un hacktiviste proche de 2600, Mixter, auteur de l'un des programmes qui servit aux attaques DDoS de février dernier, 4 autres hackers et plusieurs juristes et militants des droits de l'homme en vue de créer Hacktivismo, un utilitaire permettant de contourner la censure de l'internet... Suite à l'automne.
?=pasvuepasprise 7/18/2000 6:46:58 PM

)transfert -Pire que les cookies : les Web bugs…
"Une nouvelle race de cyber-galette va donner du fil à retordre aux amateurs : le Web bug. Ces gifs minuscules d'un seul pixel ne sont pas cachés dans les bannières publicitaires, ils sont invisibles et échappent à tous les anti-cookies connus. Pire : ils "parlent" avec les cookies d’une même société. Ce qui signifie que si on attrape un bug de DoubleClick, celui-ci amènera sur un plateau d’argent au géant de la pub en ligne toutes les informations recueillies dans tous les cookies DoubleClick qui ont bombardé votre disque dur…" (source : CNET)
?=pasvuepasprise 7/18/2000 6:29:40 PM

ZipiZ - Big Stat is watching you, oui you !
ZipiZ, pourfendeur des Jean-Kevin Mitnick et autres H4ck3R$ en toc, dévoile une méthode simple et pratique pour accéder aux pages cachées de stats d'un site web : mettez un lien sur votre propre site, "over-cliquez"-le, il apparaîtra donc en haut des stats de la "cible", entraînant normalement son webmaster à venir par chez vous, et donc à dévoiler la page en question. Tout ça pour quoi ? Parce qu' "en croisant l'ensemble des informations disponibles dans les logs sur plusieurs sites de même "sensibilité" (provider, adresse des pops, navigateur, OS, heures de visites) en récupérant les headers de messages, les headers des posts dans les newsgroups, les IP loggués dans les forums, les adresses loggués par les proxies et autres informations plus subtiles, nul besoin de s'appeler Echelon pour se constituer une formidable base d'informations si on en a l'envie, le besoin ou... la mission. Un petit logiciel d'exploration des données, un petit univers par là-dessus, un microcube, je te drille je te downe, un méta-moteur de recherche et roule Raoul, ça déballe...", avant de finir par une attaque en règle de ceux qui refusent de donner leurs pour avoir le droit de s'exprimer : "Alors, Messieurs, avant de vous offusquer des atteintes intolérables à la liberté fondamentale d'afficher n'importe quoi sur le web, vérifiez si par hasard dans un coin de votre site ne se trouvent pas une page avec vos visiteurs à poil sur internet"... Ou allez faire un petit tour du côté de security.tao.ca, histoire de protéger votre vie privée...
?=pasvuepasprise 7/18/2000 2:38:19 PM

Multimédium - Dossier Police et technologies de l'information
Multimédium rend compte du premier colloque canadien Police et technologies de l'information qui se tenait du 28 au 30 mai 2000 et qui a réuni quelque 400 participants et 80 conférenciers." Il s'agissait d'un des premiers événements suggérant une réflexion sur l'utilisation des nouvelles technologies dans la lutte au crime, dans l'administration de la police et sur la nouvelle criminalité engendrée par les NTIC". Reste que ce sont moins les articles que les documents (PDF) qui valent le détour... Enfin, bon.
?=pasvuepasprise 7/18/2000 12:22:24 PM

)transfert - Les espions high tech préfèrent le low tech
Alors que les gouvernements mettent en place des systèmes de surveillance électronique hyper sophistiqués (Echelon, Frenchelon, etc.) et que l’espionnage industriel fait rage entre les sociétés high-tech, quelques espions révèlent à Upside Today que les méthodes "low-tech" sont souvent les plus simples… Ainsi des poubelles de Microsoft récemment fouillées par Oracle, du traditionnel "social engineering" (de l'art de se faire passer au téléphone ou par mail pour quelqu'un d'autre en vue d'obtenir les infos confidentielles auquel lui seul a accès), du "rachat" d'employés pour obtenir les secrets de leurs précédents employeurs, du suivi rapproché de ceux qui ne peuvent s'empêcher de révéler tout plein d'informations lorsqu'ils utilisent leurs téléphones portables, etc.
?=pasvuepasprise 7/18/2000 11:40:26 AM

17.7.00
The Register - Hotmail aurait délivré 1M d'@dresses email à des publicitaires
La faille de sécurité ne concerne pas que la messagerie de Microsoft, mais vu son importance, et le fait qu'elle existerait depuis 6 mois, on comprend mieux l'ampleur des dégâts. Les pubs placées dans les newsletters en HTML permettent en effet aux annonceurs de récupérer les @dresses email de ceux qui les reçoivent. Le bug pourrait, selon la société, être réparé d'ici août.
Dans le même genre, la célèbre newsletter de Wired comporte des cookies, par exemple... On rappelera que le Center for Democracy and Technology a établi la liste des sites d'annonceurs proposant la fonctionnalité "opt-out", qui place un cookie dans votre ordi en vue de bloquer les futurs autres cookies du publicitaire, permettant ainsi d'éviter la traçabilité...
?=pasvuepasprise 7/17/2000 12:01:14 PM

ZDNet - Pourquoi l'affaire Echelon embarrasse Thomson-CSF
"Présumé victime d'Echelon pour avoir été espionné au profit d'intérêts américains, le groupe français d'électronique de défense Thomson-CSF ne désire pas prendre position sur le sujet. Et pour cause : Raytheon Corporation, la société américaine qui a profité de cet espionnage lors d'un contrat au Brésil en 1994, est en discussion avec le groupe français pour d'éventuels rapprochements, notamment dans le domaine des radars.
L'embarras du groupe français ne s'arrête pas là. Le rapport Campbell précise ainsi que Raytheon est l'un des contractants de la NSA. « Raytheon fournit des services de maintenance et d'ingénierie pour la station d'interception des satellites d'Echelon installée par la NSA à Sugar Grove (en Virginie) »."
Tant qu'à faire, et pour être plus clair, on lira aussi avec intérêt les autres articles de ZDnet sur comment Raytheon permet de surveiller les salariés ainsi que sur les logiciels de guerre pour propagande d'entreprise récemment rendus publics par l'unité Information Dominance Systems, le pôle militaire de Thomson CSF...
?=pasvuepasprise 7/17/2000 11:40:56 AM

TecChannel - Le sniffer d'AOL (suite)
Dans un long article de The Register consacré au sniffer de Netscape, installé dans le SmartDownload de la version 4.7 du célèbre navigateur et qui permet au leader de l'accès à l'internet de connaître tous les fichiers téléchargés, les serveurs où ils ont été téléchargés et l'adresse IP des utilisateurs de son browser, on apprend que le magazine tecChannel a découvert que l'adresse email de l'internaute peut elle aussi être traquée (via le NetCenter), et que la fonction Recherche du navigateur enregistre elle aussi toutes les requêtes effectuées. Pour s'en protéger, il faudrait réinstaller Netscape (sans SmartDownload), enregistrer les fichiers avec la fonction "enregistrer la cible", ne pas utiliser la fonction recherche du navigateur... pour dire, même l'utilisation d'un anonymizer est déjouée par le "profiling" de Netscape !
?=pasvuepasprise 7/17/2000 11:21:21 AM

16.7.00
Zdnet.co.uk - 1/3 des Anglais pensent que l'internet est une menace à la sécurité nationale
L'étude de WhichOnline révèle que la fraude, l'immoralité et la sécurité sont les principales préoccupations liées à l'internet. Ah, bon. Le CERT (Computer Emergency Response Team) anglais a tout de même rappelé que le risque d'attaque des infrastructures vitales de l'internet (pointé par 1/3 des personnes interrogées) était surestimé. Et les menaces liées à la surveillance généralisée par les services secrets (Echelon et ses petits amis) et les sociétés de marketing online (DoubleClick, AOL et compagnie) ? Ben non. Ah, bon.

Silicon.com - Un code de bonne conduite pour l'espionnage anglais
Le Home Office a rendu public son interprétation de la fameuse RIP Bill, détaillant comment l'interception des communications électroniques ou encore le décryptage de données, sur ordre des forces de l'ordre, ne relevait pas tant que cela de Big Brother. Ils attendent nos/vos/leurs réactions. Go !

OttawaCitizen - Donne-moi ton ADN, que j't'assure !
Suite à l'annonce du bouclage de la carte du génome humain, un des pontes de la Royal and Sun Alliance Financial, une des plus importantes sociétés d'assurance canadiennes, a déclaré que sa compagnie réclamerait le profil génétique de ses clients en vue de mieux adapter leurs contrats, et ce dès que les cartes ADN individuelles seront disponibles. Il a aussi prédit que tous les autres assureurs feraient de même... mais pas que les agences matrimoniales s'en serviraient pour mieux marier les être humains, ni que les industriels en alicaments et autres régimes amaigrissants s'en serviraient pour mieux cibler leurs publicités, ni que tout ce beau monde se revendrait leurs fichiers clients génétiques respectifs. Bref, à quand le trafic de code génétique après celui des cartes d'identité (pratique couramment adoptée par les Juifs ou encore les résistants sous l'occupation) ? A moins que nombre de réfractaires ne préfèrent basculer dans le monde des sans-papiers... Qui sait !

BusinessWeek - eWatch is Big Brotherizing you
eWatch, commercialisé par des sociétés de relations publiques, propose de "traquer" ceux qui critiquent tels ou tels produits, ou sociétés, afin d'aider celles-ci à répondre à tous ces méchants consommateurs mécontents. Pointant nommément l'activisme "anti-corporate", il s'agit bel et bien d'aider à "rééduquer" tous ceux qui se permettent de contester la viabilité, fiabilité et crédibilité des chers petits produits de nos riches sociétés industrialisées. Après le couple commissaires politiques & camps de rééducation des pays totalitaires, voici venir les responsables clientèles & services consommateurs des pays industrialisés... en plus, c'est net-tement moins violent ! Et vive la société de conso-muni-ca-tion.

The Register - Le bug de l'an 2000 au secours du FBI
On a récemment appris que le FBI avait invoqué les risques posés par le bug de l'an 2000 pour faciliter, l'an dernier, leurs écoutes et interceptions à l'encontre de citoyens américains. La menace (même fantôme) du Y2K a en effet permis aux agents très spéciaux, et plutôt secrets, d'effectuer leur travail d'espionnage sans trop de forme de procès, ni de formalités administratives, contrairement à ce que la loi prévoit et ce, à l'encontre de n'importe lequel de leurs concitoyens. Réaction d'une sénatrice américaine : "cela ne peut qu'accentuer les risques de surveillance domestique en cas de future menace terroriste". En attendant, Alternet nous apprend que la National Commission on Terrorism vient de recommander de surveiller les agissements de tous les étudiants étrangers installés aux USA...

The Register - Même le gouvernement pense que les policiers sont e-stupides
Le gouvernement anglais vient de décider d'investir 51 millions de livres dans la création d'une section de police spécialisée dans la cybercriminalité. L'objectif est de "faire que ces policiers soient aussi familiers avec la technologie que le sont nombre de criminels", ben y'a du boulot : le Sun révélait le même jour que des policiers, traquant la pornographie en ligne, avaient crashé leurs PC. Ceux-ci, équipés de filtres, bloquaient en effet l'accès aux sites classés X par les filtres, et c'est en voulant déjouer le filtrage qu'ils ont tout fait planter. La Loi sur la Liberté de Communication venant en France d'encourager l'utilisation de tels filtres, ce sont les hotliners et autres SAV qui vont se frotter les mains ! Qui a dit que le crime ne profite jamais et que la lutte contre la cybercriminalité n'avait rien, mais alors rien à voir avec le développement de l'e-business ?

Zdnet.fr - Téléflicage : le FBI devient saignant
Carnivore est le nom de la toute nouvelle boîte noire du FBI (la précédente, moins performante, s'appelait... Omnivore !), placée directement chez les fournisseurs d'accès et destinée à analyser TOUS les emails entrants et sortants à la recherche de ceux qui vont, ou viennent, de telle ou telle cible désignée. Jusqu'à présent, seuls la Russie et l'Angleterre, avec sa RIP Bill, s'étaient lancées dans l'analyse généralisée de tout le trafic domestique de l'internet. "Selon le Wall Street Journal, le pot aux roses a été dévoilé par des officiers fédéraux il y a deux semaines dans la capitale américaine « devant un parterre d'industriels médusés », le FBI voulant accélérer les discussions en vue de normaliser les procédures d'écoutes. Rappelons que l'European Telecommunications Standard Institute (ETSI) travaille au nom de tous les opérateurs pour adapter les matériels télécoms aux procédures d'écoutes légales." Rappelons aussi que le FBI est bien connu pour ses méthodes dignes du KGB et que les USA sont aussi la "plus grande démocratie du monde". Pour un peu, on risquerait presque de l'oublier.

Un internaute averti en vaut deux, au moins...
Secuser est le miroir français du célèbre Anonymizer. De temps en temps, il fait aussi une revue de web francophone plutôt intéressante. Au sommaire de la dernière : Sortez vos mouchards (Mattel & AOL), Nouvelle faille de sécurité dans Internet Explorer, Grande braderie aux données personnelles, Conflit entre le FBI et Zero Knowledge: technique ou stratégique ?, Le protocole SSL craque, Sécurité : 20% d'augmentation du budget des entreprises, Une entreprise peut-elle lire les mails de ses salariés ?, 'Chatter' est dangereux pour la sécurité... et un Dossier Sécurité : Firewall personnel, mettez un videur a l'entrée de votre ordinateur.

Kitetoa ?
On ne dira jamais assez combien kitetoa participe en bien à l'indispensable satire, poilade et dénonciation de la suffisance et des prétentions des sites d'e-commerce. A voir, et lire, presqu'au quotidien, aujourd'hui, ainsi : "Personne ne semblant être intéressé par le fait que quelques milliers d'identifiants et mots de passe des clients d'une grande banque en ligne se baladent sur le Web (avis aux journalistes qui font des enquêtes fouillées sur le
Wap), Kitetoa.com s'apprête à révéler une nouvelle histoire du même tonneau pour voir si quelqu'un réagit... Restez connectés cette semaine! Distribution généralisée de poil à gratter!!!". Merci toa !


En bref...
L'American Bar Association vient de sortir une étude proposant la création d'une commission internationale destinée à étudier la possibilité de gouverner le cyberespace sans que l'e-commerce ne dépende des modes de régulations nationaux en matière de protection du consommateur, de la protection de la vie privée, de la sécurité informatique, etc. L'Internet Policy Institute révèle quant à lui dans une étude intitulée "Internet, consommateurs et vie privée" que l'inquiétude du public, en matière de protection de la vie privée, s'accroît presqu'aussi rapidement que l'internet. CNN nous apprend ainsi que de plus en plus d'employeurs se servent de logiciels espions pour surveiller leurs employés. Un plug-in serait par ailleurs à l'étude en ce moment, destiné à renseigner les internautes sur les mises à jour des chartes de protection de la vie privée des sites d'e-commerce. Quant au WAP, non seulement il sera dépassé par l'UMTS d'ici 2 ans, mais il n'est, de plus, pas sécurisé (il faudra attendre la prochaine génération pour cela), suivant en cela les méthodes traditionnelles de l'e-commerce : attirer le consommateur d'abord, penser à la sécurité du protocole, et donc à la confiance que l'internaute peut lui valoir, ensuite. On vient enfin d'apprendre qu'un parlementaire néo-zélandais venait de demander à ce que son pays se retire d'Echelon. Affaire à suivre...
?=BigBand 7/16/2000 7:39:44 PM




Internet & vie privée
Le business de l'information
Introduction & banques (brutes) de liens concernant les outils de protection de la vie privée, l'hacktivisme, etc.

Traduction de security.tao.ca :
Ordinateur & Sécurité Internet

Comment protéger son ordinateur, ses emails...: crypto, PGP, remailers, mots de passe, stéganographie, etc.

NewsLetter hebdo (+ d'infos @Topica)

Vos données personnelles & Contact

Recherche

Mot exact résultats par page
Internet & Privacy
The business of information
Introduction & rough banks of links on How To protect one's privacy, hacktivism, etc.

See also the security.tao.ca site on
Computer & Internet Security


Ils veulent tous nous ficher...


Refusez d'être présumés coupables:
Signez @ IRIS + Vos Papiers!



Big Brotherisé?) Bug Brotherisable!)
REGULATION : processus par lequel les gouvernements veulent contrôler la liberté d'expression (cf article11.net)
SECURITE : façon de faire passer les hackers pour des voleurs, et que vive l'e-commerce ! (cf kitetoa.com)

SURVEILLANCE : réponse des forces de l'ordre à l'adage de l'internet : information=pouvoir (cf lambda.eu.org)

Politiciens, marchands et forces de l'ordre veulent réguler, sécuriser et surveiller l'internet alors même que ceux qui ont bâti, et bâtissent encore, l'internet, s'inquiètent de ces dérives totalitaires à la Big Brother (voir altern.org).

L'internaute
, au mépris des droits de l'homme et du citoyen, est de plus en plus considéré comme un cybercriminel potentiel... mais qui va l'aider à protéger sa vie privée, sécuriser son ordinateur, et ses communications via l'internet?

Bienvenue au pays des Bug Brothers!)


Big Brotherised?) Bug Brotherisable!)
REGULATION : system designed by governments to control the freedom of speech (cf politechbot)
SECURITY : hackers' concern, but e-commerce threat, and propaganda (cf HNN)
MONITORING : polices & secret services' response to the internet definition : "information =power" (cf cryptome)

Politicians, merchants & policemen want to regulate, monitor & secure the internet even though those who built and manage the network worry about those totalitarian
(Big Brother style) powers (cf GILC)

Netizens are more and more considered as potential cybercriminals, despite some basic & fundamental human rights... but who's helping those netizens in managing their privacy and improve their knowledge in IT & communications security?
Welcome to Bug Brothers' world!)


Headlines of the April 2000 GILC's newsletter :

Free Expression
[1] UK lawsuits endanger Net free speech
[2] Cyberpatrol war threatens mirror sites
[3] Hollywood wants end to links
[4] French proposal: end web anonymity
[5] Japanese software ruling hurts free speech
[6] Possible Russian Internet restrictions
[7] Study: kids & parents upbeat about Net
[8] Bertelsmann censorship proposal attacked
[9] China bans MP3s, monitors dissidents on-line
[10] Saudi women's Net café shutdown
[11] New web forum for Chinese women
[12] New Report on Net Access in Central & Eastern Europe


Privacy and Encryption
[13] US gov't wants mini-ECHELON tracking systems
[14] Report: Microsoft and IBM helped US snoops
[15] Virgin net appliance has privacy flaws
[16] EU-US privacy pact stalls
[17] Ireland relaxes crypto rules
[18] Turkish gov't wants new Net taps
[19] New Dutch surveillance scheme
[20] Zimbabwe net tracking bill criticized
[21] Yahoo investigated over privacy abuses
[22] Canadian privacy conference held
[23] Internet privacy bunker built
[24] Russian Internet freedom conference held

The GILC News Alert is the newsletter of the
Global Internet Liberty Campaign, an international coalition of organizations working to protect and enhance online civil liberties and human rights.



Powered by Blogger