bUg <BR>Oth3r
do U think Big Brothers are sexier ?)


BlahBlahBlah = revue de web & copiés/collés :]
News from Big Brothers. Trucs de vie privée !)

base target_blank : & archives

14.10.00

transfert-Big Brother, le site : big business en Allemagne
Vous avez aimé Big Brother, l’émission de télé qui enferme des tas de gens ensemble pour les jeter en pâture à des millions de téléspectateurs ? Vous aimerez "Big Brother, le site". Les Allemands l’adorent à un tel point, cette émission sur le web, qu’ils ont conduit le site aux premiers rangs européens : 190 millions de pages vues lors de la diffusion de la première série, au printemps 2000. La seconde vague, lancée le 16 septembre dernier, démarre tout aussi fort : plus de 25 millions de hits au cours de la première quinzaine. Mais cette fois, Endemol Entertainement, la société hollandaise propriétaire du concept escompte presque doubler le score (300 millions de pages). Permettre à des millions d’Allemands de mater de pauvres zigues empilés dans un container pendant cent jours , 24 heures sur 24, s’avère donc une activité extrêmement rentable. Le prix des bandeaux publicitaires explose, les sponsors se bousculent, les produits dérivés se multiplient.

.ref#1079294
________________________________________

13.10.00

Chroniques de Cyberie- Le web a 10 ans, son inventeur dénonce la censure
C'est en 1990 que Tim Berners-Lee, alors employé au CERN, écrivait le premier logiciel destiné à écrire et consulter des pages Web. Dimanche dernier, le journal britannique The Guardian publiait des extraits d'une entrevue exclusive avec l'inventeur du Web dans laquelle ce dernier rejette avec force toute idée de réglementation ou de censure. «La réglementation est une censure. C'est un adulte qui dit à un autre adulte ce qu'il a le droit ou non de voir. Pour moi cette idée est horrible. L'universalité est la clé; vous devez pouvoir représenter n'importe quoi sur le Web.» Plutôt que d'imposer une réglementation, il estime que c'est aux parents d'effectuer un rattrapage technologique par rapport à la nouvelle génération et d'enseigner aux jeunes comment utiliser le Web en toute sécurité et reconnaître les écueils à éviter.

.ref#1071177
________________________________________

Reseaux-Telecoms- Spam : Doubleclick absorbe NetCreation
Dans une opération par échange d'actions d'une valeur de 191 millions de $, Doubleclick phagocyte Netcreation, une entreprise spécialisée dans la gestion de listes d'adresses e-mail à des fins de " marketing à investissement déporté " (lire courrier électronique de prospection commerciale, ou spam selon la vision que l'on a de la chose). Avec cette nouvelle arme au baudrier, Doubleclick s'offre 22 millions d'adresses smtp, chiffre en constante évolution puisque les cribles d'alias s'enrichissent soi-disant de 5 000 nouvelles adresses par jour. Les " performances " des services de marketing direct propres à Netcreation sont édifiants, précise un communiqué d'IDG-Net , avec un cheptel de 2000 clients allant de Dell à Compaq ou Ziff Davis. Les opérations portent généralement sur près de 15 millions d'adresses qualifiées.

.ref#1070876
________________________________________

transfert-Carnivore est plus méchant que prévu
Le FBI aurait-il menti ? C'est en tout cas ce qu'avance l'EPIC, pour qui Carnivore, le système de surveillance des mails qu’il a mis en place est bien plus puissant et fourbe, que ne le disaient les "feds". Les premiers documents déclassifiés par le juge ont été très fortement censurés : sur les 3 000 pages rassemblées par le FBI, 565 ont été transmises à l'Electronic Privacy Information Center (EPIC), dont 200 totalement masquées, 400 partiellement, et ceci sans que leur code source soit révélé. De plus, selon l'EPIC, Carnivore se présente comme un système logiciel complet d'écoute et de tri des communications Internet. Il intercepte non seulement les mails, mais peut aussi reconstituer les pages web visionnées et les conversations vocales transitant par l'Internet. Il est aussi capable d’enregistrer tout le trafic provenant de, ou allant vers telle ou telle adresse IP (qui identifie physiquement un ordinateur ou le réseau informatique auquel il est relié). Ces premiers éléments s'avèrent d'autant plus inquiétants que le FBI peut s’autoriser à surveiller quelqu'un sans mandat judiciaire, s’il déclare au juge que la personne mise sous surveillance est susceptible de commettre un crime. Une voie ouverte à toutes les dérives.

.ref#1069812
________________________________________

12.10.00

transfert-Près de 90 % des Américains sont ”traçables”
Sur l’Internet, personne n’est anonyme, tout le monde le sait. Mais une étude de l’Université Carnegie Mellon de Pittsburgh (Pennsylvanie) donne à cette évidence une tournure pour le moins concrète : ainsi, affirme le professeur de science informatique Latanya Sweeney, cité par MSNBC, "87 % de la population des Etats-Unis peut être identifiée, grâce à ses seuls date de naissance, sexe et code postal". Pas besoin de cookies impudents ou de sites qui collectent et revendent des données personnelles aux annonceurs : ces trois éléments anodins, demandés sur un grand nombre de sites, suffisent à établir un profil nominatif. Il faut dire que les établissements publics ou privés, mairies, hôpitaux ou universités, mettent de plus en plus de données en ligne. En payant 20 dollars, Sweeney est parvenu, tout à fait légalement, à accéder à des registres électoraux ou à se procurer le bilan de santé d’un ancien gouverneur… Effrayant.

.ref#1060055
________________________________________

11.10.00

the Respondent has never been commonly known as "SADE".

"The name under which a business trades will almost always be a trade mark".

Bad Faith

The administrative panel in the STING case was not happy to decide that the word "STING" was a trademark or service mark of the Complainant, whereas in this case, this Administrative Panel is satisfied that the Complainant has rights at common law in the use of the said mark "SADE" in the sale of goods and provision of her entertainment services.

7. Decision

.ref#1055709
________________________________________

ZDNet - Cinq nouvelles têtes à la direction de l'Icann
Un membre par région géographique a été élu, parmi ceux-ci, deux font partie des “frondeurs” qui ont déjà élevé la voix contre le fonctionnement de l'Icann. Karl Auerbach, ingénieur chez Cisco, le leader mondial des réseaux internet, a plusieurs fois dénoncé le manque de légitimité de l'organisme. De son côté, Andy Müller-Maghun, le nouveau représentant européen, est le porte-parole du célèbre club allemand de hackers, le Chaos Computer Club, qui a souvent critiqué l'absence de transparence de l'Icann.
La manière dont internet fonctionne est souvent injuste pour des citoyens ordinaires, a affirmé à l'AFP lors d'une interview par messagerie électronique Andy Mueller-Maghun, un journaliste allemand de 28 ans, expert en informatique et très lié à la communauté des "hackers". "Il est important qu'à l'avenir les décisions en matière d'organisation de la toile répondent à une exigence d'équilibre entre les intérêts commerciaux et non-commerciaux", a-t-il expliqué. Sa préférence pour un contrôle décentralisé du web a propulsé Andy Mueller-Maghun au rang de favori pour le poste de représentant de l'Europe lors des élections, qui ont eu lieu entre le 1er et le 10 octobre, des membres de l'ICANN, l'organisme qui régule l'attribution d'adresses internet. M. Mueller-Maghun a cité comme exemple d'inégalité du net le montant qu'il faut payer pour acheter une adresse internet très sollicitée: 50.000 dollars (57.000 euros), soit un obstacle dissuasif pour les petites entreprises et les particuliers. "En fait, l'expansion commerciale du net devrait subventionner son secteur non-commercial, a-t-il ajouté. Dans la vie réelle, les bancs des parcs sont financés par les impôts". L'élection des membres de l'ICANN a été largement critiquée pour sa mauvaise organisation et son manque de respect du processus démocratique. Seulement cinq des 19 directeurs de l'ICANN ont été démocratiquement élus et le vote a été marqué par des problèmes techniques et une confusion de procédures. Il a prôné une limitation au minimum de l'intervention des Etats dans les décisions concernant internet, telles le débat sur l'interdiction ou non des sites extrémistes ou pornographiques, car la définition de ces termes varie souvent beaucoup en fonction des cultures. "Le gouvernement chinois aimerait complètement interdire les discussions politiques sur le web, tandis que les pays arabes seraient davantage susceptibles d'avoir des problèmes avec certaines images, comme des femmes nues, parce que cela pourrait être considéré comme pornographique là-bas, a souligné Andy Mueller-Maghun. L'internet ne peut pas être régulé selon le principe du plus petit dénominateur commun".

.ref#1053563
________________________________________

transfert- Le Pentagone prend un Français pour chien de garde
Pour faire le ménage et changer un système de sécurité vieillissant, le Département américain de la défense (DoD) a fait appel à une entreprise française, Activcard, qui fournira le logiciel de sécurité qui équipera la puce électronique des nouveaux badges d’identification du DoD. Les cartes pourront contenir non seulement des informations sur l’identité de leur porteur, mais aussi des données biométriques (empreinte digitale), une photo, une signature…

.ref#1053467
________________________________________

Computerwoche News- Rapport du Conseil d'État concernant internet
- Les auteurs de sites web devront tenir un journal exact (date, contenu) de leurs publications et le présenter sur simple demande de l'administration.
- Les fournisseurs devront tenir pendant une durée de 60 jours une comptabilité exacte des connections de leurs clients (temps de connection, identification clients, adresses visitées, numéros de téléphone) et la présenter à toute demande de l'administration.
- Les hébergeurs et les fournisseurs d'accès auront, après publication du décret de mise en place, un délai de 60 jours pour faire la demande d'une licence spéciale, dont les attributions et les obligations font l'objet d'un rapport particulier.
- Les hébergeurs devront immédiatement informer les autorités de la présence de tout contenu illégal sur un site hébergé.
- Les auteurs de sites devront également prévenir les autorités en cas de découverte de propos illégaux tenus sur leurs sites (chatrooms, E-Mails).
- Comme illégaux seront considérés (outre ceux déjà prévus par le code pénal) : tous propos et contenus à caractère pornographique, tous propos et contenus visant à promouvoir des sectes religieuses, tous propos et contenus visant à discriminer des minorités ethniques, toutes propagations de fausses rumeurs et calomnies, tous propos et contenus contraires aux principes républicains, ainsi que tous les jeux de hasard.
Précisons que l'info vient du "Xinhau Daily Telegraph" et qu'il s'agit du Conseil d'État de la République Populaire de Chine... qui fait la chasse aux "dissidents" sur le net, et dont les recommandations ressemblent tout de même furieusement à celles que font nos vertueuses démocraties libérales.
Source : Minirezo

.ref#1053377
________________________________________

Anonymat.org sort ses dossiers
Ce magazine sur la securite informatique, telephonie, mouchard, spyware, espionnage, intrusion, qui comporte encore quelques liens 404, propose plusieurs dossiers (au format .pdf et assez complets) :
"Comment éradiquer les mouchards ? (Windows 98, Radiate, ICQ, DoubleClick, RealJukebox, Mattel, Netscape, Comet Cursor, etc.)
Comment être anonyme sur l'Internet ?
(techniques, sites Web et utilitaires permettant d'assurer votre anonymat pour les messageries, groupes de discussions, dialogues en direct et la navigation ).
Téléphonie & Vie privée
(principaux problèmes liés à la téléphonie et mettant en cause la vie privée de ses utilisateurs, solutions et enjeux de la téléphonie du futur)".
A noter aussi la boîte à outils de l'Espace Votre Vie Privée de Panoranet :
"Dès que vous utilisez un ordinateur, vous laissez des traces de vos activités. Nous vous proposons d'identifier ces traces mais également d'apprendre à les effacer à l'aide d'un ensemble de fiches pratiques qui vous permettront de mieux connaître votre ordinateur"...

.ref#1051194
________________________________________

10.10.00

National Consumer's League- Les internautes US se préocupent plus de leur vie privée (56%) que...
... de leur santé (54%), de la criminalité (53%) et des impôts (52%), c'est en tout cas ce que révèle une étude commandée par l'organisation nationale des consommateurs américains et financée par Dell, qui en profite pour passer un partenariat avec la NCL afin de créer un site web (en anglais) destiné à aider les internautes à protéger leur vie privée et leur sécurité en ligne. L'enquête révèle ainsi que 64% des internautes interrogés craignent l'échange de fichiers clients entre sites web, et 59% la collecte d'infos personnelles sans leur consentement. Ils seraient plus informés et confiants dans les chartes de protection des données personnelles qu'en 1998, et 90% d'entre-eux auraient déjà lu de telles chartes (contre 37% en 98), 91% faisant confiance à ce qui y est écrit (contre 67% en 98). 65% précisent qu'ils continueraient à visiter un site qui n'aurait pas de politique en matière de vie privée, mais qu'ils n'y laisseraient pas de données personnelles.
53% ont peur de voir leur n° de CB détourné durant leur transfert au site web, 47% craignent les virus, et 35% que des pirates accèdent à des bases de données. Si 66% estiment ne pas avoir été victime d'atteintes à la vie privée, 28% ont déjà reçu un virus, et 3% se sont vus volé leur n° de CB. 58% des enfants qui vont sur le net ne sont pas encadrés par des adultes, et 29% des parents utiliseraient des filtres pour limiter leur accès aux sites et contenus "offensants".

.ref#1046376
________________________________________

UNE LACUNE COMBLÉE


Malheureusement, pour cette émission au cours de laquelle a été posée la question sur le Dr Rotule, aucun système informatique de vérification du nombre de votes n'avait été installé

Le Monde daté du mercredi 11 octobre 2000

« Conformément aux règles mondiales du jeu, le pourcentage indiqué fait référence au nombre de votes exprimés, et non au nombre total de spectateurs présents sur le plateau »

45 articles correspondent à votre recherche ("urine").
5 sont affichés sur cette page.
Page : Précédente 1 2 3 4 5

Numéro
Pertinence
Article
41.
0,77

L'instauration de l'état d'urgence à Taïwan a été bien acceptée par
la population

.ref#1046212
________________________________________

Libération - «Le FBI nous prend pour des naïfs»
Un ancien membre des services secrets américains s'inquiète du système Carnivore d'espionnage sur l'Internet: Wayne Madsen, ancien lieutenant de la Navy, a quitté, en 1991, les services secrets - il travaillait à la National Security Agency (NSA). Depuis, il milite contre la culture de l'écoute permanente entretenue par les autorités. Il a adhéré il y a deux ans au groupe de pression Electronic Privacy Information Center (Epic), de Washington.
"J'ai vu le système à l'œuvre lors d'une opération de sensibilisation menée par le FBI, organisée cet été à Washington pour des associations de défense de la vie privée, comme l'Epic. Ce dispositif est capable de copier tous les paquets de données échangés par les abonnés: contenu des e-mails, adresses web visitées, etc. En pratique, pour «cibler» un individu, Carnivore utilise des filtres prédéfinis en fonction de la nature de l'écoute, que la police obtient après avoir reçu un mandat officiel d'un juge ou d'un procureur, selon les types d'écoute.
Est-il possible pour le FBI de contourner cette obligation légale?
Bien sûr, et le FBI lui-même a dû le reconnaître. Ils peuvent tirer parti de mandats d'écoute, comme le trap and trace, aussi faciles à obtenir qu'un coup de tampon. Par exemple, pour une écoute téléphonique, cette procédure limite l'interception au numéro appelé et au numéro appelant. Nous savons que le FBI a utilisé ce type de mandat pour «capturer» des e-mails. Officiellement, le FBI affirme qu'il ne capture que l'adresse de l'expéditeur et du destinataire. Mais il nous prend pour des naïfs: avec les systèmes webmail de type Hotmail (courrier électronique hébergé sur des sites web, ndlr), par exemple, vous pouvez aussi récolter le sujet du message et surtout son contenu... Ils ont donc abusé de leur autorité en utilisant un type de mandat non approprié au regard des données interceptées.

.ref#1044316
________________________________________

9.10.00

BRANCHEZ-VOUS! - Honni soit qui mal y GIF
Faut-il fermer votre site Web si vous utilisez le format GIF pour vos images? Certains commencent à le croire et donnent comme preuve à l'appui le site laboutik.net qui vient de cesser ses activités.
L'histoire a commencé l'année dernière : sans crier gare, Unisys, l'entreprise qui avait créé deux ans auparavant l'algorithme de compression LZH qui permet de lire les images en format GIF de façon gratuite et ouverte, pensait-on, s'est mis à contacter des sites et à leur demander des droits de reproduction.
Si pratiquement tous les logiciels de graphisme possèdent une telle licence, donc si vous avez utilisé les produits Adobe, Corel, JASC, Macromedia, Microsoft ou AOL/Netscape, entre autres, vous ne serez jamais inquiété par la police des GIFs, là où ça se corse, c'est si vous avez créé des GIFs avec des gratuiciels: il y a de fortes chances pour que vous soyez dans l'illégalité.
Le webmestre de laboutik.net a ainsi fermé son site «simplement à cause de l'utilisation d'une manière illégale du format de ses images ainsi que de ses animations avec les extensions GIF», les solutions s'offrant à lui étant... biaisées : soit transférer l'ensemble des images du format GIF au format PNG, soit plus de 50 MO d'images à modifier; payer la facture de quelques 50 000 FF (10000 $CAN) ou carrément fermer... laboutik.net, lieu où les internautes débutants pouvaient venir chercher de l'aide, a donc fermé.

.ref#1037161
________________________________________

Libération - Achetez, vous êtes cernés
Imaginons un client filmé à l'occasion de chacune de ses visites au magasin. Ecouté sur chacun de ses coups de fil. Observé dans ses moindres e-mails. Puis, classé par le commerçant dans la file rentable ou non rentable. Ou encore, étiqueté client fiable - c'est-à-dire toujours content de ses achats - ou non fiable - qui renvoie la marchandise. Deviné dans ses moindres désirs. Approché avec des offres qui répondent pile-poil à son profil et dont les prix fluctuent (c'est le dynamic pricing) en fonction de sa sensibilité à l'étiquette.
Dans un livre qui vient d'être traduit en français, le Data Webhouse, les Américains Ralph Kimball et Richard Merz expliquent minutieusement comment s'y prendre. Ces techniques ont un nom: le CRM, consumer relationship management (ou «gestion de la relation client»). Le virus a gagné la France. Cofinoga, pionnier en matière de fichiers, raffine aujourd'hui, grâce au CRM, l'exploitation de sa base énorme de 4 millions de titulaires de cartes de fidélité Plein Ciel. Aux AGF, la révolution est en route. L'assureur a saisi l'occasion du lancement de sa banque en ligne pour intégrer les nouvelles solutions. A dix jours de l'ouverture de son guichet virtuel, tout est en place pour alimenter la base. Dans une première étape, le client est invité à répondre à des questions très précises: état civil détaillé jusqu'au régime matrimonial, numéro du passeport, date et lieu de sa délivrance, montant des revenus, allocations et charges mensuelles (loyers, remboursements d'emprunts...). «Cela permet de démarrer», explique Philippe Toussaint, le président de la banque.
L'américain Siebel, leader mondial sur le créneau des solutions CRM, double son chiffre d'affaires tous les ans. Créé en 1993, il emploie déjà 6 000 personnes et affiche 35 milliards de dollars de capitalisation. Chez Siebel, on est convaincu que le secteur public «sera le plus grand marché à terme». Ajoutant que «plus le pays est socialiste et plus le marché est énorme».

.ref#1032173
________________________________________

transfert-Vive la dissidence !
Qu’il s’agisse d’hacktivisme, d’hébergement alternatif, de militantisme électronique, de médias indépendants, de protection des données personnelles ou de défense du logiciel libre… Le Web alternatif est bien vivant. Politique et radical, il se fédère autour de la lutte anti-globalisation. Plus un sommet international, plus une réunion du G7 ou de l’OMC, sans une riposte des contestataires du Net. Leur objectif : lutter contre le néo-libéralisme, encourager l’économie solidaire et protéger, envers et contre tout, la liberté d’expression. Enquête sur la cyber-résistance.
Le dossier de transfert est relativement complet, on peut en lire quelques compléments sur le web, mais la majeure partie des articles ne se trouve que dans la version papier, en kiosque.

.ref#1032116
________________________________________

transfert- Milosevic aurait fait dans le bourrage d'urnes électroniques
Le New York Times révèle dans son édition du 5 octobre que si le gouvernement yougoslave s'est bien livré à une fraude massive lors du premier tour du scrutin présidentiel du 24 septembre dernier, il l'a fait avec des outils modernes. Selon un correspondant du quotidien américain, qui cite le témoignage d'un économiste démocrate serbe, le Bureau fédéral yougoslave des statistiques serait en possession du logiciel truqué utilisé par la commission électorale. Ce logiciel comportait une "option fraude", permettant d'ajouter ou de retrancher des voix aux totaux réalisés par les candidats. Le score de Vojislav Kostunica, chef de l'opposition démocratique de Servie (DOS) et désormais président de la Fédération yougoslave, n'aurait pas été modifié. 170 000 voix fictives auraient en revanche été attribuées à Milosevic.

.ref#1032077
________________________________________


Les 12 conseils de l'EFF pour protéger votre vie privée
La pionnière des organisations de défense des droits et libertés civiles de l'ère digitale délivre ses bons conseils (en français).

Ordinateur & Sécurité Internet
Vie privée, crypto, PGP, mots de passe, remailers, stégano, et cætera.
(Traduction de security.tao.ca)


Le business de l'information

Introduction & banques (brutes) de liens concernant les outils de protection de la vie privée, l'hacktivisme, etc.

+ in english + stats
+
Vie privée / Rens. généraux
+ Articles sur l'uZine du miniRézo :
A qui profite le crime ?
(A quoi ça sert de s'identifier ? Ben à rien, en fait)
JE est un autre (Etat des lieux de qui surveille quoi, et comment s'en protéger)
Liberté, Egalité, Fraternité : Réprimés ! (l'internet, c'était la liberté. Aujourd'hui, il s'agit de surveiller, réprimer, réguler...)


NewsLetter......:

Précédents n°
Recherche........: Google
sur BugBrother sur le WWW

Ils veulent tous nous ficher !
Présumés Coupables ?
Signez @ IRIS + Vos Papiers!

Plus d'infos sur Insurgence.org :
"Nous ne sommes pas des numéros" !
L'uZine est de retour !!! Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le net, et + encore.
Portail des e-zines indépendants francophones, où l'info sans tabous ni (auto)-censure.

Webring de la Sécurité Informatique Francophone :
[Previous | Next | Random Site | List Sites]


Big Brotherisé?) Bug Brotherisable!)
REGULATION : processus par lequel les gouvernements veulent contrôler la liberté d'expression (cf article11.net)
SECURITE : façon de faire passer les hackers pour des voleurs, et que vive l'e-commerce ! (cf kitetoa.com)
SURVEILLANCE : réponse des forces de l'ordre à l'adage de l'internet : information=pouvoir (cf lambda.eu.org)

Politiciens, marchands et forces de l'ordre veulent réguler, sécuriser et surveiller l'internet alors même que ceux qui ont bâti, et bâtissent encore, l'internet, s'inquiètent de ces dérives totalitaires à la Big Brother (voir altern.org).

L'internaute, au mépris des droits de l'homme et du citoyen, est de plus en plus considéré comme un cybercriminel potentiel... mais qui va l'aider à protéger sa vie privée, sécuriser son ordinateur, et ses communications via l'internet?
Bienvenue au pays des Bug Brothers!)

Voir aussi, en français :
Web Sécurité : TOUT savoir ou presque des espiogiciels / PGP en français : la référence francophone en la matière / Panoranet : actus de la vie privée & méthodes de protection / Les cookies démystifiés : tout est dans le titre / Secuser : actus de la sécurité informatique / Sécurité.org : outils et liens axés sécurité et cryptographie / Freenet : en français
/ Cryptologie : très bonne introduction en la matière.


Internet & Privacy
The business of information
Introduction & rough banks of links on How To protect one's privacy, hacktivism, etc.
See also security.tao.ca's
Computer & Internet Security


Big Brotherised?) Bug Brotherisable!)

REGULATION : system designed by governments to control the freedom of speech (cf politechbot)
SECURITY : hackers' concern, but e-commerce threat, and propaganda (cf HNN)
MONITORING : polices & secret services' response to the internet definition : "information =power" (cf cryptome)

Politicians, merchants & policemen want to regulate, monitor & secure the internet even though those who built and manage the network worry about those totalitarian(Big Brother style) powers (cf GILC)

Netizens are more and more considered as potential cybercriminals, despite some basic & fundamental human rights... but who's helping those netizens in managing their privacy and improve their knowledge in IT & communications security?
Welcome to Bug Brothers' world!)


Copyleft attitude : BugBrother n'est pas responsable des liens, idées et propos exprimés dans la revue de web sise là : l'BB copie, colle & compile ces informations qui, bien que parfois copyrightées, sont ici RE:diffusées dans un but strictement informatif, et sans aucun objectif commercial : l'BB commente parfois, mais cite ses sources, alors faites tourner !
 



Powered by Blogger