bUg <BR>Oth3r
do you really think Big Brothers are sexier ?)
Bb)
You Watch, We Watch
 

03.01.2001

 

Nominations aux Big Brother Awards 2000 (le OFF)

 

Prix Spécial du Jury...
... pour l'ensemble de son oeuvre. Remis à des personnes ou des institutions qui, de par leur activité inlassable, ont porté atteinte à la sphère privée, facilitant la violation des droits de la personne ou faisant la promotion de la surveillance et du contrôle de personnes ou groupes de personnes.

La CNIL, Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés
Pour son incapacité à utiliser avec pertinence tous les contre-pouvoirs que lui donne la loi pour protéger le citoyen contre la montée du fichage accru (contribuables, salariés ou assurés sociaux). Ou pour sa trop grande prudence à se déclarer publiquement contre certains projets sensibles.

A CHARGE:

- La France claironne qu'elle est à la tête du combat pour la protection des données personnelles grâce à sa loi votée en 1978, et à son "autorité administrative indépendante", la CNIL.

"Depuis 20 ans, la CNIL a reçu près de 33 000 plaintes, délivré 47 avertissements et 16 dénonciations au Parquet. Il convient de reconnaître que la CNIL a peu recouru à cette procédure, marquant ainsi sa préférence pour le dialogue et la concertation. Cette manière de faire est cependant parfois critiquée."
http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/cnil/chap_1.htm#_VPID_2

- La prudence de la CNIL condamnée: Arrêt du Conseil d'Etat 28/07/2000 (Affaire Ferrari requérant n° 21 10 20)
Cet arrêt censure une décision de la CNIL refusant de saisir le procureur de la République (en vertu de l'art. 21 de la Loi Informatique et Libertés) à la demande d'un intéressé qui se plaignait de l'existence d'un fichier de police illégal mentionnant le nom de toutes les personnes mises en cause dans les affaires pénales.


- L'équivalent britannique de la CNIL (la DPC) a quant à elle instruit 145 dossiers l'an dernier (sur 4570 plaintes, la CNIL en ayant reçu pour sa part 3508 sur la même période), 130 d'entre-elles débouchant sur des condamnations.

Extrait:
"The Office of the Data Protection Commissioner is an independent agency that maintains the register and enforces the Act.[233] There are currently 237,146 data users registered with the Commission. In the 11 months prior to the end of February 2000, the agency received 4,570 complaints,[234] an increase of 36 percent over the previous year. Of these complaints, 145 resulted in prosecutions by the Data Commission and 130 guilty verdicts were issued by the courts."
http://www.privacyinternational.org/survey/phr2000/countriesru.html#fnB234

- Impuissance après avoir été écarté du processus de contrôle des installations de video-surveillance (loi Pasqua de 1996) :

"1.1. La loi rappelle tout d'abord de manière explicite que les enregistrements visuels de vidéosurveillance ne sont pas de la compétence de la Commission nationale de l'informatique et des libertés instituée par la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique aux fichiers et aux libertés et plus généralement ne sont pas des informations nominatives au sens de cette loi. A l'inverse, s'il advient qu'un système de vidéosurveillance est utilisé pour constituer un fichier nominatif, le dossier relève de la CNIL dans sa totalité."
http://www.cnil.fr/textes/text056.htm

- Incapacité de la Cnil à empêcher de voir le jour le projet SAFARI (avorté en 1974), vis à vis duquel la Commission a toujours été hostile par principe: le croisement du numéro de sécurité sociale (NIR) avec les fichiers fiscaux, a été inscrit dans la loi de finances 1999. Le dépôt de l'amendement Brard (novembre 1998) permettait de se passer de l'avis de la CNIL, qui n'a pu que modérer la portée du croisement dans les décrets d'application. Peu de réaction publique des responsables de la CNIL lors du vote de l'amendement, malgré ses explications posées de ses rapports annuels 1999 et 2000.


- Prudence discrète de la Cnil quant à l'identification préalable des éditeurs de contenus prévue dans l'amendement Bloche La CNIL, qui doit valider cette disposition de l'amendement (l'autre, portant sur les "diligences appropriées" à effectuer par les hébergeurs, à été invalidé par le Conseil Constitutionnel) est restée muette malgré le risque patent de fichage des internautes en fonction de leurs opinions. Les hébergeurs, qui ont obligation d'identifier les auteurs de contenu, font par ailleurs une bonne partie de leur chiffre d'affaires sur leur possession de "fichiers clients".
http://lantre.org/vospapiers/

 

retour aux BBA OFF

 

   

 

 


sur l'Bb) Google

bUg <BR>0th3r
Index, blahblah

Internet & vie privée
12 conseils de l'EFF (en VF)

Ordinateur & Sécurité
Crypto, PGP, mots de passe...

RE:vue d'b!gb@nd
Archives du Bb)

Big Brother Awards
Les nominés off

Renseignements généraux
Administrativa, contact

®TMark
(en VF)

back to

Copyleft Attitude : informations copiées, collées
& compilées avant d'être RE:diffusées dans un but
informatif, et sans aucun objectif commercial...:

ze top

Faites tourner, si vous citez
l'Bb) / tout droit d'exploit-
ation ©opyrightée réservé...!