POUR DIFFUSION IMMEDIATE:

CONTACT:
Scully:  Scully@cipherwar.com
ou
Michael Teetering:  Teetering@cipherwar.com
(traduction : Bb)  bigband@bugbrother.com)


Le système global de surveillance ECHELON est à l'honneur. Journée de brouillage d'Echelon le 21 octobre 2001

INTERNET - 25 juillet 2001 - Un grand nombre d'individus, parties prenantes de la communauté globale de l'internet ont décidé de porter à l'attention du public l'existence du système de surveillance des communications connu sous le nom d'ECHELON.

En 1999, lorsque l'idée germa en premier, l'existence d'ECHELON était niée par les agences qui y collaborent. Au vu du récent rapport de la "Commission temporaire sur le système d’interception ECHELON", son existence et ses pratiques intrusives ne font plus aucun doute.

Nous appelons tous ceux qui utilisent une forme de communication globale à informer leurs cercles d'amis de la possible écoute et interception de leurs e-mails, téléphones et fax par ECHELON. Nous appelons également les internautes à inclure autant de "mots-clefs" susceptibles d'être interceptés que possible dans leurs communications.

A cette fin, nous avons lancé un premier site disponible à cette adresse : http://cipherwar.com/echelon, ainsi qu'un certain nombre de sites miroirs tout autour du monde en vue d'informer le grand public de l'existence d'ECHELON et de ce qu'il signifie pour la communauté dans son ensemble. (cf la liste, non exhaustive, ci-dessous)

Le 21 octobre est proclamé "Journée de brouillage d'ECHELON" ("JAM ECHELON DAY") et nous vous invitons à envoyer ce jour-là un grand nombre de messages contenant autant de "mots-clefs" que possible. (Nous en fournissons nous-mêmes une liste de 1700). Si le "brouillage" ("jamming up") d'Echelon peut paraître prétentieux, sinon infaisable, rien ne nous oblige à rester passifs, au contraire : nous voulons dénoncer le scandale de cette surveillance, écoute et interception de nos communications.

Nous offrons ainsi la possibilité à quiconque, quelles que soient ses connaissances informatiques, de faire oeuvre d'hacktivisme, le temps de quelques e-mails : il suffit pour cela d'utiliser son logiciel de courrier électronique, et de vouloir faire front, et protester, contre ECHELON.

Suite au 21 octobre, nous invitons tous les "netizens" (citoyens-internautes) à cesser de s'auto-censurer de peur d'être surveillés. Si la masse de messages et mots-clefs surveillés devient croissante, c'est l'efficacité même du système qui sera mise à l'épreuve. Un proverbe de Madagascar dit que "Traversez la rivière en foule, le crocodile ne vous mangera pas." Bien que cela ne soit pas forcément vrai, nous vous invitons à nous rejoindre.

Le site du Jam Echelon Day a été mirroré ici-bas (au 25/07/01) :
cipherwar.com/echelon, www.bugbrother.com/echelon (en français), echelon.oregonwebdesign.com, www.world-of-hell.com/JED2K, logos4u.box.sk/JED2K, echelon.partisan.de/, www.sentry-labs.com/echelon, echelon.linuxsecurity.com, www.cotse.com/JamEchelon, www.safemode.org/echelon/, thehacktivist.com/jed/, www.chrisrhodes.net/jam/index.htm, echelon.partisan.de/index_de.html (in German), www.ellicit.org/JAME/, www.net-security.org/mirror/jam-echelon/, echelon.kayuza.com

Il y a de fortes chances qu'il le soit sur de nombreux autres sites
à mesure que s'approchera le "Jam Echelon Day" du 21 octobre 2001

###