bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à le 27 mars 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

La France ordonne la création d’un nouvau navire SIGINT
Dixit : JED (abt requis, inscription gratuite).

(traduction du Bb), voir l’article en VO plus bas)

La France a commandé, pour 2005, la construction d’un nouveau navire SIGINT (intelligence de signaux) en remplacement du Bougainville. Le bateau sera utilisé principalement par la DRM (Direction du Renseignement Militaire) pour la collecte de l’intelligence stratégique sur des missions de longue durée. Il pourrait être utilisé par le personnel de l’Armée de l’Air française, de la marine, de l’Armée de Terre, ou du service de secret de la DGSE. Le Bougainville était une adaptation approximative d’un bateau existant, alors que le nouveau navire sera le premier bateau de Français spécifiquement conçu autour d’un système de mission de SIGINT, développé par Thales.

A ce jour, le nouveau bateau n’a aucun nom officiel et est seulement identifié par le nom de programme : MINREM (Moyen Interarmées de Recherches Electromagnétiques). Jusqu’ici, les seules caractéristiques disponibles sont que le bateau doit être disponible 350 jours par an et pouvoir naviguer à 10 noeuds sur les mers agitées. Sa vitesse maximum sera seulement de 18 noeudsenviron, mais pour ce genre de navire, la vitesse n’est pas aussi critique. Le bateau sera d’une capacité de 3.000 tonnes, fera 100 mètres de long et sera équipée d’une petite plateforme pour helicoptères. L’quipage sera de 108 marins, dont 30 spécialistes SIGINT.

Le système de mission comportera des moyens d’intelligence électronique (ELINT), conçus par Thales Airborne systems, et des systèmes de transmissions (COMINT) fournis par Thales Communications Systems. Le système de mission intégré résultant sera complété par une direction-conclusion interférométrique à chaînes et des consoles de signal-traitement et d’analyse. Toutes les données recueillies et analysées seront alors envoyées à la DRM par l’intermédiaire un système de communication sécurisé à l’aide des satellites Syracuse II. A mesure que Thales a livré l’avion stratégique français de SIGINT, le NG de Sarigue, l’année dernière, il ne serait pas étonnant de voir certains des sous-ensembles développés pour le NG de Sarigue trouverleur chemin sur le bateau MINREM. Selon certaines sources, le navire sera consacré à l’interception de tous les types de signaux du HF aux bandes SATCOM, y compris les systèmes du fréquence-houblonnage V/UHF. Le système COMINT pourra également intercepter et localiser les sources de tous les types de transmissions cellulaires. La partie ELINT du système sera probablement un dérivé du système aéroporté d’Astac, avec la couverture de fréquence de son récepteur élargi afin de couvrir les fréquences comprises entre 0.5 et 40 gigahertz.

France Orders New SIGINT Vessel

France has ordered the construction of a new signals- intelligence (SIGINT) vessel to replace the converted cargo ship Bougainville in the French Navy in 2005. The ship will be used mainly by the DRM (Direction du Renseignement Militaire) for the gathering of strategic intelligence on long-endurance missions. She could be crewed by personel from the French Air Force, Navy, Armée de Terre, or the DGSE secret service. Where the Bougainville was a rough conversion of an existing ship, the new vessel will be the first French ship specifically designed around a SIGINT mission system, to be developed by Thales.

Currently the new ship has no official name and is only identified by the program name : MINREM (Moyen Interarmées de Recherches Electromagnétiques), an acronym that, loosely translated, means joint electromagnetic research system. So far, the only published specifications are that the ship must be available 350 days per year and be able to sail at 10 knots on rough seas. Her maximum speed will only be around 18 knots, but for this kind of vessel, speed isn’t so critical. The ship will displace 3,000 tons, and she will be 100-meters long and will be fitted with a small helicopter platform. She will carry a crew of 108, including 30 SIGINT specialists.

The mission system will feature electronic-intelligence (ELINT) systems, designed by Thales Airborne systems, and communications-intelligence (COMINT) systems, to be furnished by Thales Communications Systems. The resulting integrated mission system will be complemented by an interferometric direction-finding chain and signal-processing and analysis consoles. All of the data gathered and analyzed will then be sent to the French DRM via a secure datalink using the Syracuse II satellites. As Thales completed the French strategic SIGINT aircraft, the Sarigue NG, last year, it would be no surprise if some of the subsystems developed for the Sarigue NG found their way onto the MINREM ship. According to sources, the vessel will be dedicated to interception of all types of signals from the HF to the SATCOM bands, including frequency-hopping V/UHF systems. The COMINT system will be also able to intercept and locate the sources of all the types of cellular communications. The ELINT portion of the system will likely be a derivative of the airborne Astac system, with the frequency coverage of its receiver broadened to cover between 0.5 and 40 GHz.

— Patrick Brunet