bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à le 27 mars 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

RSF dénonce la censure du CSA sur les télévisions associatives en période électorale
Dixit : RSF.

Dans une lettre adressée à Dominique Baudis, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé l’interdiction faite aux télévisions associatives de diffuser pendant le premier semestre 2002.

"Comme toutes les autres chaînes, les télévisions associatives signent une convention qui les engage à respecter le code électoral. Les empêcher de s’exprimer en période électorale va totalement à l’encontre de la liberté et de la pluralité de l’information. Rien ne justifie cette censure, et surtout pas l’incapacité du CSA à contrôler le respect du code électoral", a déclaré Robert Ménard, secrétaire général de RSF.

Selon les informations recueillies par RSF, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé, le 15 novembre 2001, "d’éviter de délivrer des autorisations au cours du premier semestre 2002 pour des projets de télévisions temporaires à caractère généraliste, comportant notamment la diffusion de magazines et de journaux d’informations", en raison des "difficultés à assurer le contrôle de leur contenu et à prévenir d’éventuels contentieux qui pourraient naître des obligations fixées par l’article L.52-1 du code électoral.

En conséquence, une trentaine de chaînes de télévision associatives sont interdites de diffusion locale en hertzien analogique pendant le premier semestre 2002, parmi lesquelles Zalea TV (Zone d’action pour la liberté d’expression audiovisuelle). Le 6 avril 2002, au lendemain de l’ouverture de la campagne officielle, le "mouvement des télés libres", collectif de chaînes libres et associatives, devrait lancer des diffusions pirates.