bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à le 1er mars 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Parcours sous surveillance
Dixit : Forum de l’Insoumission et de la Désobéissance, Souriez, vous êtes filmés, Réseau pour l’Abolition des Transports Payants (RATP), Big Brother Awards

Vidéosurveillance, milices privées, contrôles de tickets... les transports en commun sont un lieu où l’on contrôle habilement le moindre de nos mouvements. La RATP met en place actuellement deux projets aux coûts mirobolants (qui rapportent beaucoup à Vivendi) pour compléter un dispositif déjà bien fourni :

- la carte Navigo remplacera bientôt les tickets. Cette carte munie d’une puce électronique permettra de connaître tous nos déplacements en transports en commun (alors qu’à la Ratp, la billetterie rembourse à peine les coûts liés aux contrôles.)

- le projet Prismatica quant à lui a pour objet d’installer de nouvelles caméras ou un programme informatique détectera 18 comportements déviants (par exemple, laisser passer trois métros sans monter !)

Pour l’arrêt du flicage vidéo, la liberté de circulation, la gratuité des transports, le « Réseau pour l’abolition des Transports Payants » et l’association « Souriez vous êtes filmés » ont remis à la RATP le prix Orwell qui lui a été décerné cette année par les Big Brother Awards France pour ses projets Navigo et Prismatica.

« Exceptionnellement » (et comme par hasard...), comme disent des affiches aux principaux accès de la Maison de la RATP, il faut entrer par un petit accès sur le coté de l’immeuble. Accès ? Le mot « cage » serait plus approprié, en voyant les grilles entourant l’entree..

Et derrière les grilles, une dizaine de vigiles (et tant que j’y suis il faut citer les deux cars de gardes mobiles et les nombreux flics en civil...). Difficile de faire croire qu’ils n’étaient pas prévenus de notre visite...

Devant les grilles (à l’extérieur, donc...) une petite dame nous attend. Elle serait une des responsables du lieu. Nous présentons la raison de notre venue et lui remettons le trophée (une première dans l’histoire des BBA Francais ;-)