bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à le 14 avril 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

L’insécurité sanitaire, vrais-faux labels & du futur de la privacy
Dixit : Cecurity.com.

« L’opinion publique, en France, a besoin d’être sensibilisée à l’insécurité informatique comme elle l’est, depuis quelques années à l’insécurité sanitaire », estime Michèle Voisset, professeur de droit public à l’université de Paris Réné-Descartes (Paris V).

Une conviction qui figure dans sa contribution intitulée « Droit au respect de la vie privée et société de l’information » dans l’ouvrage collectif « La protection de la vie privée dans la société d’information ».

La question n’est pas d’attendre, voire d’espérer, une inéluctable « crise des données personnelles folles » pour que le sujet devienne une priorité politique et économique, mais plutôt de favoriser la prise de conscience des particuliers face aux situations alarmantes qui existent déjà.

Michèle Voisset souligne par ailleurs que les associations et les médias sont beaucoup plus mobilisés aux États- Unis et en Grande-Bretagne qu’en France où « la garantie des droits des citoyens semble s’effectuer en dehors de lui et repose sur la vigilance des administrations concernées, de la CNIL, et des juges que celle-ci peut saisir ».

Source : Michèle Voisset, « Droit au respect de la vie privée et société de l’information », dans « La protection de la vie privée dans la société d’information », Tome 5, PUF, 2002.

14% des 311 sites français de commerce électroniques épinglés par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pour non-respect de la réglementation arboraient des signes distinctifs ou des logos se présentant à tort comme des certifications ou des labels.

La DGCCRF l’avait déjà souligné dans le cadre des travaux de la Mission pour l’Économie Numérique, les sceaux électroniques bas de gamme sont assimilables à une forme de publicité mensongère. Ce type d’infraction est moins fréquent que le non-respect des règles de la vente par correspondance (20% des fautifs) mais plus répandue que la mauvaise indication sur les prix ou les loteries illicites (respectivement 7 et 5%).

En matière de protection de la vie privée, deux marques de confiance ont bénéficié d’un avis favorable de la part de la Cnil . Il s’agit d’une part de celle de Veritas qui s’inscrit dans le cadre réglementaire de la certification et d’autre part de Labeliste, initiative conjointe de la Fevad (Fédération des Entreprises de Vente à Distance) et de la FCD (Fédération des Entreprises du Commerce et de la Distribution).

Au sommaire également de la newsletter de cecurity.com :

PRIVACY ET SECURITE INFORMATIQUE

Les impératifs de sécurité sont une des composantes essentielles d’une politique de protection des données personnelles. Cependant, du fait des spécificités des informations nominatives, les approches classiques de sécurité informatique doivent être complétées par une stratégie qui présente des similitudes avec la gestion des risques environnementaux : traçabilité des flux, traitement des matières dangereuses, gestion des risques de crise.

(...)

LA PRIVACY, NOUVELLE DIMENSION DE LA GESTION DES RISQUES ET DE LA RELATION CLIENT POUR LES BANQUES

La privacy devient un des débats les plus importants de l’économie en réseau et, plus généralement, des activités de services. Dans ce contexte, les banques bénéficient d’un statut tout à fait particulier : particulièrement exposées aux risques, elles disposent également d’atouts peu exploités pour tirer pleinement profit de l’essor de nouvelles activités de gestion et de protection des données personnelles.

(...)

CRM ET PRIVACY ENFIN RÉCONCILIÉS ?

Personnalisation, One to One, Customer Relationship Management (CRM) : autant de concepts qui sont au coeur de l’économie numérique et qui, dans le même temps, ont la faculté d’irriter au plus haut point bien des défenseurs de la vie privée. Cette opposition est- elle toujours d’actualité ?

(...)