bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à le 15 avril 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Arsenal antiterroriste
Dixit : Défense Actu

J.O.D.P Sénat du 7 mars 2002

Question 37446. - 20 décembre 2001

M. René Trégouët rappelle à l’attention de M. le ministre de la Défense la présentation faite le 12 décembre dernier des conclusions du rapport parlementaire issu des travaux de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur les conséquences des attentats du 11 septembre dernier. Parmi ses préconisations figure l’accroissement des effectifs des Services de renseignements extérieurs et la construction d’un second porte-avions avec la Royal Navy britannique. Entend-il donner suite à ces propositions ?

Réponse

Conformément aux orientations de la loi de programmation militaire 1997- 2002, les effectifs de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) ont augmenté de la façon suivante  :

1997 1998 1999 2000 2001 2002
Emplois civils 2649 2714 2797 2884 3037 3244
Emplois militaires 1302 1298 1434 1395 1350 1369
TOTAL 3951 4012 4231 4279 4387 4613

En outre, les effectifs de la DGSE auront vocation à croître en fonction des missions et des besoins dans le cadre de la future loi de programmation militaire 2003-2008.

Par ailleurs, l’acquisition par l’armée française d’un second porte-avions permettrait effectivement d’assurer la permanence de la capacité maritime de projection de la France, notamment lors des périodes d’entretien programmé du porte-avions Charles de Gaulle ou de la survenue d’aléas techniques.

Néanmoins, pour la prochaine loi de programmation, la priorité est accordée au renouvellement des frégates et des sous-marins d’attaque, éléments indispensables à la force océanique stratégique et au groupe aéronaval de la Marine nationale. Dans ce contexte, l’acquisition d’un deuxième porte-avions ne peut être conçue qu’en fonction des possibilités économiques.

Aussi le projet de loi de programmation militaire 2003-2008 n’envisage dans cette période que la poursuite d’études afin d’être prêt à lancer un tel programme dans les meilleures conditions et notamment, en tirant partie des travaux liés au retour d’expérience sur le Charles de Gaulle. Ces études pourront être menées en coopération, en particulier avec la Grande-Bretagne.