bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://22.vla.les.flics.free.fr/ le 24 mai 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Action anti-flash-ball
Dixit : Des balles en caoutchouc ? Police de proximité patrouillant en char d’assaut ? Brigades du plan Vigipirate armées à l’uranium appauvri ? Rouleaux de barbelés sur les trottoirs ? Les mouflets en maison de correction ? Missiles sol-sol pointés sur les sans-papiers ? Champs de mines dans les beaux quartiers pour dissuader les mendiants ? Et puis quoi encore ?

Untitled 22 v'là les flics !

Rassemblement
samedi 25 mai, à 14 h
place de la Bastille !
 
 

Balles en caoutchouc, etc.
Les hévéas, arbres à caoutchouc, protestent !




Nous ne sommes pas contents, pas contents du tout.

Nous, hévéas, comme nombre d'humains, avons le coeur à gauche. Lorsqu'on le blesse, il saigne : un latex blanc, dont on tire le caoutchouc. Oh, nous ne sommes pas contre toute récupération - on peut en faire des bottes et des gants de caoutchouc, des imperméables, des capotes, des rondelles en caoutchouc pour fermer les bocaux de confitures, des élastiques pour les lance-pierres, bien d'autres choses encore. Mais pas des balles en caoutchouc comme celles que l'on nous nous promet !

M'enfin, et la sécurité, nous dit-on ? L'insécurité explose, jamais on n'a connu une telle situation, la France est dans l'effroi, les hordes de banlieusards sont aux portes des villes, le couteau entre les dents, ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils, nos compagnes, aux armes, etc. Et si ce n'était tout simplement pas vrai ?

Oui, notre société est violente. Mais est-ce bien là qu'elle se trouve, la violence ? Ce n'est pas en mettant un flingue sur chaque tempe - et un autre dans chaque poche - qu'elle le sera moins. Pas en présentant  - en façonnant - la vie sociale comme un affrontement. Pas à grands cris d'hystérie policière, à grandes pincées d'injustices comme traînées de poudre attendant l'étincelle. Pas en agitant des pantins de train fantôme pour tenter de nous faire peur, peur à en avoir les jambes qui tremblent, à ne plus pouvoir aller où nous le désirons (et que nous ne risquions surtout pas de descendre dans la rue). Et pas en reprenant au bond les crachats de l'extrême-droite que celle-ci s'affaiblira.

Le coeur à gauche (pas vaguement au centre d'une cage thoracique molle), battant ferme, est sans doute plus prometteur.

Des balles en caoutchouc ? Police de proximité patrouillant en char d'assaut ? Brigades du plan Vigipirate armées à l'uranium appauvri ? Rouleaux de barbelés sur les trottoirs ? Les mouflets en maison de correction ? Missiles sol-sol pointés sur les sans-papiers ? Champs de mines dans les beaux quartiers pour dissuader les mendiants ? Et puis quoi encore?

Les hévéas en colère,
22 mai 2002

Rassemblement
samedi 25 mai, à 14 h
place de la Bastille !



Contact : 22.vla.les.flics@free.fr