bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://www.oulala.net/Portail/imprimersans.php3?id_article=241 le 27 mai 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Enron, CIA et espionnage économique
Dixit : La corruption à Enron a largement dépassé une cupidité sans borne et une sexualité débridée, elle s’est aussi servie des moyens d’espionnage humains et électroniques de la nation américaine.

Enron, CIA et espionnage économique

Retour au format normal


Enron, CIA et espionnage économique

25 mai 2002

par Reprise d'article (voir les sources).

Traduction E.B.

La corruption à Enron a largement dépassé une cupidité sans borne et une sexualité débridée, elle s'est aussi servie des moyens d'espionnage humains et électroniques de la nation américaine. [1]

"Tout le monde se foutait de la morale, tout du moins à la direction. L'ambiance était très confiante et Enron pouvait compter sur l'aide du gouvernement américain" a confié un haut dirigeant initié de Washington, proche de plusieurs enquêtes secrètes sur cette société.

"Il y a eu au moins 20 agents de la CIA parmi le personnel d'Enron dans les 8 dernières années. Ils bénéficiaient de congés sabbatiques tout en étant payés"

"Ils formaient des employés d'Enron au renseignement et à la sécurité, ils ont aussi travaillé dans d'autres sociétés à travers le monde. C'est grâce au renseignement qu'Enron a été capable de gagner des milliards de dollars dans de juteux contrats en Asie, Amérique du sud et Europe."

"En fait le rôle des agents de la CIA était de fournir des informations détaillées sur les offres faites par des entreprises étrangères sur des projets intéressants Enron."

"Ils se servaient à la fois de l'espionnage humain classique et du plus moderne espionnage satellitaire appelé "Echelon". Les satellites interceptent e-mails, conversations téléphoniques et fax, récupérant ainsi tous les détails de l'activité économique."

"Avec ces informations, Enron était capable de faire pression sur les gouvernements étrangers au travers de personnes très influentes au sein du gouvernement américain. Par exemple Enron aurait pu dire à une autorité étrangère, comme l'Arabie Saoudite ou l'Inde : 'Notre gouvernement ne sera pas très content sauf si Enron obtient le contrat'"

"Amnesty International cite Enron pour infraction aux droits de l'homme pour avoir soudoyé des policiers et des fonctionnaires en Inde, pour avoir brisé la contestation de la construction de la centrale électrique de 2,8 milliards de dollars à Dabhol."

"C'est grâce à des employés formés par la CIA et grâce à la collecte d'informations que Enron a pu 'imposer sa volonté aux riverains de Dabhol."

A Dabhol, l'opposition aux manoeuvres de la CIA-Enron est devenue si importante en Aout dernier que le vice-président Dick Cheney a supplié des hauts responsables du gouvernement indien de soutenir le bouclage du projet Enron.

L'initié de Washington révèle : "L'utilisation de la CIA pour le renseignement économique a débuté avec le président George Bush père a explosé sous le président Clinton alors que même le ministère du commerce était infiltré par des agents de la CIA."

"Clairement, des espions américains ont trempé dans des affaires de renseignement économique"

Une source proche de la CIA révèle : "Le confortable contrat entre Enron et la CIA permettait aux espions prêtés de revenir dans la CIA avant qu'Enron ne s'effondre."

"Maintenant, ce qui énerve les enquêteurs du ministère de la justice, c'est qu'un agent voyou de la CIA a été compromis par un pays étranger. L'avidité financière d'Enron en a rendu beaucoup vulnérables au chantage."

" Nous savons que des espions d'au moins trois pays européens (France, Allemagne, Italie) sont très intéressés par les détails de l'affaire Enron. Ce truc pourrait devenir le plus grand des scandales !"

Reprise d'article (voir les sources).

P.S. Notes du traducteur :

L'espionnage économique aidé par la CIA / NSA a déjà été bien décrit dans le livre récent "Opération Fiat Lux" aux Eds du Rocher

Enron n'est pas la seule société a bénéficier de la CIA, on peut aussi citer le Carlyle Group et la Science Application International Corporation (SAIC)


[1] Traduction d'un extrait de l'article du National Enquirer "Enron : The Untold Story" aussi visible ici.