bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://news.zdnet.fr/cgi-bin/fr/printer_friendly.cgi?id=2110992 le 2 juin 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Le premier clavier d’ordinateur espion
Dixit : La société californienne Amecisco Inc. commercialise un clavier d’un nouveau type, qui permet d’enregistrer toutes les frappes clavier effectuées sur ce périphérique espion.

ZDNet - Actualité - Le premier clavier d'ordinateur espion

Le premier clavier d'ordinateur espion

Christophe Guillemin

La société californienne Amecisco Inc. commercialise un clavier d'un
nouveau type, qui permet d'enregistrer toutes les frappes clavier
effectuées sur ce périphérique espion.

Baptisé "Hardware KeyLogger Keyboard", ce produit qui fait froid dans le
dos, transpose à l'univers matériel le principe utilisé par de nombreux
virus et logiciels espions connu sous le nom de "Key Logging". Ce
principe consiste à sauvegarder sur le disque dur tout ce qui est tapé
sur le clavier dans un discret fichier texte, pour une consultation
ultérieure par une tierce personne.

Dans le cas présent, les frappes clavier sont enregistrées dans une
mémoire flash intégrée au clavier. «Même celles faites dans le Bios ou
sous Dos», se vante Amecisco. Bref, les mots de passe avant l'ouverture
de Windows peuvent également être retrouvés. Les données enregistrées
restent stockées même si le clavier est débranché, précise le fabricant.
Enfin, elles sont chiffrées pour limiter le nombre de personnes
habilitées à les lire.

Pour relever ces données, il suffit d'accéder au poste surveillé ou
simplement d'en brancher le clavier sur n'importe quel ordinateur.
Ensuite, il faut lancer une boîte de dialogue spécifique en tapant dans
un éditeur de texte (Notepad, Word ou autre) un mot de passe précis.
Celui-ci est reconnu par le clavier et ouvre la boîte de dialogue
permettant d'accéder aux données tapées par la personne espionnée.

Enfin, pour mieux duper l'utilisateur, Amecisco commercialise des
claviers à l'aspect passe-partout, ou ressemblant à ceux livrés avec des
ordinateurs de marque Dell, HP, Compaq, IBM, Microsoft, et Logitech. La
société pousse même le vice à proposer à ses indiscrets clients de
modifier leur propre parc de claviers, en y incluant discrètement leur
système de surveillance.

Le "Hardware KeyLogger Keyboard" est disponible en ligne, avec des
livraisons vers la France, pour 129 à 349 dollars selon la sa capacité
mémoire. Cette dernière varie de 512 Ko à 2 Mo, pour 500000 à 2000000 de
caractères mémorisés. Amecisco Inc. ne commercialise pas encore de
claviers "Azerty", mais «nous travaillons sur des versions
internationales et nous espérons pouvoir en proposer rapidement», a
indiqué à ZDNet son porte-parole.
Copyright (c) 2001 ZDNet France. Tous droits réservés. ZDNet France et le logo de ZDNet France sont des marques déposées par ZDNet.