bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://fr.groups.yahoo.com/group/Forum-socialiste/message/1939 le 8 juin 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

ZOUHAIR YAHIYAOUI, L’INTERNET TUNISIEN EMPRISONNE
Dixit : Nous avons appris l’arrestation, hier 4 juin, de M. Zouhaïer YAHYAOUI, internaute virtuose, défenseur de la liberté sur la Toile et neveu du célèbre juge Mokhtar YAHIYAOUI.

ZOUHAIR YAHIYAOUI, L’INTERNET TUNISIEN EMPRISONNE

Date : Thu, 06 Jun 2002 01:29:32 +0200 Subject : ZOUHAIR YAHIYAOUI, L’INTERNET TUNISIEN EMPRISONNE

CENTRE D¹INFORMATION ET DE DOCUMENTATION SUR LA TORTURE CIDT-TUNISIE Association de citoyens du monde pour le droit des Tunisiens à ne pas être torturés Membre du Réseau SOS-Torture de l’OMCT

Président : Jean-Marc MÉTIN

Comité d¹honneur : M. Jacques FRANÇOIS Mgr. Jacques GAILLOT Dr. Hélène JAFFÉ M. Gilles PERRAULT M. François DE VARGAS

Besançon, 5 juin 2002

Le juge rebelle lance un appel à la solidarité pour son neveu,

ZOUHAIR YAHIYAOUI, L’INTERNET TUNISIEN EMPRISONNE

Nous avons appris l’arrestation, hier 4 juin, de M. Zouhaïer YAHYAOUI, internaute virtuose, défenseur de la liberté sur la Toile et neveu du célèbre juge Mokhtar YAHIYAOUI. D’après un communiqué de l’illustre magistrat, le jeune homme a été arrêté dans le "publinet" (internet public) où il travaille. Son matériel informatique, notamment ses disques durs, ont été emportés par la police politique. Cela montre clairement que l’activité de contestation de M. Zouhaïer YAHIYAOUI sur internet est le principal, sinon l’unique mobile de cette répression qui s’annonce. Cette affaire tombe le lendemain même d’un communiqué de l’Organisation mondiale contre la Torture (OMCT-Genève), où elle s’inquiète de la rupture de ses communications téléphoniques et électroniques avec ses correspondants à Tunis ; rupture qui remonte, selon l’Organisation, au 26 mai, date du prétendu référendum par lequel le général Ben Ali va gouverner la Tunisie au moins pour douze autres années. Il est à craindre que cette rupture des communications de l’OMCT avec la Tunisie, ainsi que l’arrestation et le maintien au secret de Zouhair Yahiyaoui ne constituent les débuts d’une nouvelle vague répressive visant à se venger de ceux qui ont contesté le droit de M. Ben Ali à gouverner la Tunisie indéfiniment. Zouhaïer YAHIYAOUI, alias Ettounsi (le Tunisien), avait mis en place un site web devenu célèbre avec le temps et qui avait été repris par Le Monde vers la fin mai. Un site qui avait apporté aux Tunisiens équipés d’internet une grande bouffée d’oxygène¦ Nous avons d’ailleurs appris de source proche du Forum TUNeZINE que le site avait été supprimé dans la nuit de mardi à mercredi, 4 et 5 juin courant. On nous a assuré que des efforts étaient mis en ?uvre pour que le site soit remis en service sans délai. Nous estimons que si la police du général Ben Ali a pu accéder au site et le faire disparaître, c’est que les tortionnaires de l’internet ont pu extorquer les données confidentielles à la victime. C’est là un grand motif de préoccupation pour l’intégrité physique et mentale de l’intéressé. C’est pourquoi nous partageons entièrement l’angoisse exprimée par l’honorable magistrat tunisien YAHYAOUI et nous nous joignons à son appel pour une solidarité la plus large et la plus effective possible avec son neveu détenu. Il est à noter que la Tunisie du général BEN Ali est coorganisatrice du Sommet mondial sur la société de l’information (Genève 2003 ; Tunis 2005), dont la première réunion préparatoire se tient du 5 au 7 juillet prochains à Genève. Nous appelons les Tunisiens, particulièrement ceux de Suisse, à faire entendre leurs protestations aux organisateurs dudit sommet. Le cas Zouhair YAHIYAOUI doit y être évoqué même si l’intéressé devait recouvrer sa liberté entre-temps, ce qui est loin d’être assuré. Que la famille Yahiyaoui trouve ici l’expression de notre solidarité la plus agissante.

Khaled Ben M¹barek, Coordinateur

Centre d¹information et de documentation sur la Torture (CIDT-TUNISIE). Association Loi 1901 23, rue Brulard F25000 Besançon. FRANCE. Tél/Fax : (33 3) 81 41 33 22 CCP N° : 6 458 94 X DIJON