bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://www.revues.org/cgi-bin/calenda/nouvelles.pl?p=1978&config=nouvelles_config le 9 juin 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Archives secrètes, secrets d’archives
Dixit : Le travail de l’historien et de l’archiviste sur les archives sensibles. Journée d’études le jeudi 13 juin 2002. Salle de conférence, Hôtel d’York, 56 rue Jacob, 75006 Paris

Archives secrètes, secrets d'archives

Jeudi 13 juin 2002, Paris

Colloque
Archives secrètes, secrets d'archives


Information publiée le vendredi 24 mai 2002 (source : H-France).

Archives secrètes, secrets d'archives ?

JOURNEE D'ETUDES


ARCHIVES "SECRETES", SECRETS D'ARCHIVES?


Centre d'histoire de l'Europe du vingtième siècle (CHEVS)

Organisée par Sébastien Laurent avec la collaboration amicale de Vincent Duclert

Jeudi 13 juin 2002
Salle de conférence, Hôtel d'York, 56 rue Jacob, 75006 Paris


PRESENTATION

Archives "secrètes", secrets d'archives ?

Le travail de l'historien et de l'archiviste sur les archives sensibles



Rares sont les praticiens des archives - historiens et archivistes - à contester aujourd'hui l'idée qu'une réforme de la loi de 1979 sur les archives est une nécessité. Les débats historiques autour de l'Occupation, de la guerre froide ou de la guerre d'Algérie sont l'occasion de nombreuses recherches fondées sur des demandes croissantes d'archives contemporaineset, à ce titre, dérogatoires à la loi existante. L'ouverture des archives soviétiques et la restitution à la France d'importants fonds d'archives d'origines très diverses ont été l'occasion de nouvelles recherches, posant à nouveau la question des dérogations et apportant souvent des éclairages tout à fait nouveaux sur des aspects variés de l'histoire politique et internationale depuis la Grande Guerre. Reflet important de ces nouvelles recherches, le thème du secret a fait l'objet récemment de publications thématiques de revues scientifiques aussi variées que Pouvoirs, Politix ou encore Matériaux pour l'histoire de notre temps. La loi de 1979 n'est pas seule en cause, il s'agit aussi de s'interroger sur la gestion des fonds contemporains (instruments de recherche, politique des dérogations), de même que sur l'apport réel de certains fonds d'archives à la recherche, passé le temps de la découverte. Plus qu'il y a vingt ans, les historiens interrogent les archivistes mais aussi certains hauts fonctionnaires sur la politique suivie en matière de conservation et de communication des archives, comme l'attestent plusieurs numéros récents du Débat. Depuis la construction du Centre d'accueil et de recherche des archives nationales inauguré à Paris en 1988 et à l'occasion de divers projets (projet de Reims, rapport Braibant,rapport Bélaval, projet de " Cité pour les archives ".), les occasions de rencontres et d'échanges entre historiens et archivistes se sont multipliées. La journée d'études que le CHEVS, centre de recherches de la FNSP, entend organiser sur le thème " Archives " secrètes ", secrets d'archives ? " souhaite être une contribution originale à un débat qui ne cesse de prendre de l'importance tant au point de vue professionnel que dansl'espace public.
En abordant ce thème sous l'angle de la notion de " travail ", tant pour les historiens que pour les archivistes, cette rencontre sera l'occasion d'aborder autour de problèmes concrets, d'une part les visions respectives des deux types de praticiens des archives, d'autre part l'apport de nouveaux fonds d'archives au progrès de la connaissance historique.



PROGRAMME

Le travail de l'historien et de l'archiviste sur les archives sensibles


9h15
Ouverture : Jean-François Sirinelli, directeur du CHEVS

9h30

Introduction : Sébastien Laurent, (IEP-CHEVS)

I. L'archiviste au travail : les conditions de la recherche

9h45-12h45

Présidence : Philippe Bélaval, ancien directeur des Archives de France.

- "La politique actuelle des archives", Vincent Duclert (EHESS)

- "L'état actuel de la législation", Marc-Olivier Baruch (IHTP)

- "La collecte des fonds aujourd'hui : le travail des missions", Christine Pétillat (conservateur général du CAC de Fontainebleau)

10h30-10h45 : pause

- "La gestion des fonds relatifs à la période de l'Occupation", Caroline
Piketty (conservateur aux Archives nationales)

- "La gestion des fonds relatifs à la période de la guerre froide", Pierre Fournié (conservateur en chef aux archives du ministère des Affaires étrangères)

- "La gestion des fonds relatifs à la guerre d'Algérie", Thierry Sarmant
(conservateur en chef au Service historique de l'armée de Terre)

- "La gestion des fonds du Parti communiste français", Pascal Carreau
(responsable des archives du PCF)

11h45 : discussion

12h45 : déjeuner-buffet

II. Nouvelles archives, nouvelles histoires ?

14h00-15h15

Présidence : Françoise Hildesheimer, conservateur en chef aux Archives nationales.

- "Les archives de la Franc-Maçonnerie", Pierre Mollier (conservateur des
archives du Grand Orient de France)

- "Les archives rapatriées de Moscou", Sophie Coeuré (fondation EDF) et
Frédéric Monier (Université d'Avignon)

- "Les archives scientifiques", Thérèse Charmasson (conservateur en chef au
CRHST)

- "Les archives contemporaines de la Justice", Sylvie Thénault (IHTP).

- "Les archives audiovisuelles", Hervé Lemoine (conservateur au Service
historique de l'armée de Terre) et Agnès Callu (conservateur aux Archives
nationales)

15h15 : discussion suivie d'une pause

III. L'historien au travail : les perspectives de la recherche

15h45-17h15

Présidence : Maurice Vaïsse, professeur à l'IEP de Paris.

- "L'historien face aux archives du Komintern", Serge Wolikow (Université=
de
Dijon)

- "Faire l'histoire du système d'Etat soviétique", Sabine Dullin (Université de Paris I)

- "Faire l'histoire de la censure politique", Olivier Forcade (Saint-Cyr
Coëtquidan - IEP de Paris)

- "Faire l'histoire du renseignement", Sébastien Laurent (IEP de Paris-CHEVS)

- "Faire l'histoire de l'institution policière", Jean-Marc Berlière (Université de Dijon)

- "Faire l'histoire de la violence d'Etat", Raphaëlle Branche (Université de Marne-la-Vallée)

17h15 : discussion

18h00

Conclusions
: Martine de Boisdeffre, directrice des Archives de France.

Renseignements et inscription :
Carole Gautier
Tél : 01 44 39 39 80
Fax : 01 42 22 59 62

Christiane Douyère-Demeulenaere
Section du XIXe siècle
Centre historique des Archives nationales
60, rue des Francs-Bourgeois
75141 Paris cedex 03
tél : 01 40 27 62 94
fax : 01 40 27 66 47


FICHE TECHNIQUE

Lieu : Paris
Date : Jeudi 13 juin 2002
Contact : Carole Gautier, Christiane Douyère-Demeulenaere (carole.gautier@chevs.sciences-po.fr, christiane.demeulenaere@culture.gouv.fr)
Adresse : Christiane Douyère-Demeulenaere Section du XIXe siècle Centre historique des Archives nationales 60, rue des Francs-Bourgeois 75141 Paris cedex 03 tél : 01 40 27 62 94 fax : 01 40 27 66 47.
Information publiée par : Natalie Petiteau (équipe des rédacteurs de Calenda)



© Site Internet www.revues.org, fédération de revues en sciences humaines et sociales (http://www.revues.org).
Sauf mention contraire, ce document est la propriété exclusive de son auteur. Merci de nous signaler les informations que vous reproduisez sur un autre site ou sur un autre support. Pour toute question : revues@revues.org