bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://www.01net.com/printerArticle/0,5112,1714+186561,00.html le 14 juin 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

L’ART signe l’arrêt de mort des réseaux sans fil libres
Dixit : « La politique de l’ART favorise les opérateurs de téléphonie mobile. Mais elle ne fait rien pour le développement des réseaux sans fil en extérieur. C’est la mort des réseaux sans fil libres », s’indigne Vincent Marliac, représentant de l’association France Wireless

Par Stéphane Long, 01net.
Le 11/06/2002.

http://www.01net.com/rdn ?oid=186561

L’Autorité ne prévoit pas d’assouplir de manière importante les conditions d’utilisation des réseaux sans fil en ville et dans les zones rurales. En revanche, elle souhaite favoriser leur développement dans les lieux publics, comme les aéroports.

L’Autorité de régulation des télécommunications (ART) vient de rendre public un plan d’action visant à assouplir les conditions d’utilisation des réseaux sans fil, tel le Wi-Fi (IEEE 802.11b). L’ART souhaite ainsi répondre aux demandes des industriels et des utilisateurs de technologies sans fil qu’elle a consultés il y a plusieurs mois.

La première mesure du régulateur concerne le déploiement de bornes d’accès sans fil à Internet dans les lieux de passage (hot spots), tels que les aéroports et les gares.

Dans ce but, la Commission consultative des radiocommunications sera sollicitée au mois de juin. Après avis de la Commission européenne et du ministère des Télécommunications, ces services de raccordement à haut débit pourraient être déployés vers la fin de l’année.

Premiers intéressés : les opérateurs de téléphonie mobile, qui pourront offrir à leurs abonnés ces services d’accès sans fil à haut débit.

La mort des réseaux sans fil communautaires

Mais les mesures préconisées par l’ART sont loin de satisfaire tout le monde. « La politique de l’ART favorise les opérateurs de téléphonie mobile. Mais elle ne fait rien pour le développement des réseaux sans fil en extérieur. C’est la mort des réseaux sans fil libres », s’indigne Vincent Marliac, représentant de l’association France Wireless, dont les membres souhaitent déployer un vaste réseau sans fil communautaire, en marge des infrastructures commerciales des opérateurs.

Dans son plan d’action, l’ART ne préconise pas l’assouplissement des conditions d’utilisation des équipements sans fil en extérieur, sur le domaine public, en dehors des hot spots  : celles-ci sont soumises à une demande d’autorisation très stricte auprès du ministère de la Défense.

Un petit pas vers les collectivités

L’Autorité se contente d’annoncer la publication, pour cet été, de « lignes directrices fixant les conditions d’expérimentation pour l’accès à Internet haut débit dans des zones territoriales aujourd’hui mal desservies ».

De nombreux représentants des collectivités locales souhaitent en effet déployer des réseaux sans fil dans les zones rurales afin de pallier l’absence d’accès haut débit à Internet,ADSL et câble.

Mais ces mesures ne concerneront que des zones géographiques très limitées... où l’intérêt économique des opérateurs est très faible.

Attention ! Nous vous rappelons que l’impression de l’article affiché à l’écran n’est destinée qu’à un usage strictement personnel.
 © 1999-2001, 01net.<