bUg <BR>Oth3r | Sécurité | vie privée | RE:vue de web |     | vie-privee.org | Big Brother Awards France | RenseignementsGeneraux.net
Fichier extrait de la mémoire cache de Bb) et -donc- des archives de bUg<BR>Oth3r, et +- nettoyé pour impression par rapport à sa VO sise à http://vivrele.net/node/724.html?format=print le 27 juin 2002 (la page a peut-être été modifiée depuis).

Bb) n'est ni affilié aux auteurs de cette page ni responsable de son contenu.

Liberté, j’écris ton nom derrière les barreaux d’une prison
Dixit : Sept mois après l’ouverture du premier site Internet consacré à un établissement pénitentiaire, la maison d’arrêt de Strasbourg vient de franchir un pas supplémentaire en ouvrant entre les détenus et les internautes un forum de discussions "soigneusement contrôlé".

Vivre le net - Brèves - Liberté, j'écris ton nom derrière les barreaux d'une prison

Retour

Mis en ligne le 17 juin 2002

 Liberté, j'écris ton nom derrière les barreaux d'une prison

Internet, espace de libertés. Tel est traditionnellement le qualificatif offert au réseau mondial. Mais celui-ci est-il toujours valable dès lors que l'on touche à un environnement par nature privatif de toute liberté ? Sept mois après l'ouverture du premier site Internet consacré à un établissement pénitentiaire, la maison d'arrêt de Strasbourg vient de franchir un pas supplémentaire en ouvrant entre les détenus et les internautes un forum de discussions "soigneusement contrôlé".

Afin de continuer dans l'optique affichée par Dominique Zins, ancien directeur de la maison d'arrêt de Strasbourg, à savoir "faire participer tous les acteurs à la vie du site", l'établissement pénitentiaire vient pour la première fois en France de lancer un forum de discussions entre les détenus et les internautes.

Ainsi, dans un contexte totalement anonyme afin d'assurer le respect de la vie privée et la sécurité des divers intervenants, les détenus peuvent répondre aux messages transmis après une lecture attentive de la part des autorités pénitentiaires afin d'éviter "que des informations codées passent au travers de cette vérification nécessaire".

Même si les premiers messages ont été initiés par des chercheurs dans le cadre de leurs études notamment sociologiques, les nouveaux fils initiés laissent place à des paroles vraies et sincères de la part des détenus. Souvent abordée de manière poignante, touchante voire gênante, la thématique essentielle reste la liberté.

Morceau choisi : "la liberté ne signifie pas grand chose, quand on est à l?extérieur car on peut aller ou veut. Ici, ce mot signifie beaucoup pour nous. En maison d?arrêt faut attendre qu?on t?ouvre la cellule, et ceci seulement lorsque tu as une activité ou que tu sois convoqué, et là encore ça n?a rien avoir avec la liberté car tout autour de toi, il y a partout des barreaux. Les seuls moments de liberté, c?est avec l?esprit ou le jour où tu es libéré".

Liens :
Maison d'arrêt de Strasbourg

Vivre le Net / Association loi 1901 Notice Légale