bUg <BR>Oth3r
do you really think Big Brothers are sexier ?)
[ Libertés / Netizens / Politiques / Renseignement / Technologies / En anglais / Derniers titres
Bb)
You Watch, We Watch
]
Recherche :

sur Bb) Google
Manuels :
Sécurité
Crypto & Co
Vie privée
12 conseils de l'EFF
Sortez couvert
Kit anticybersurveillance

Outils :
Bandeaux / syndication
Bb) sur votre web
Citations
crypto & vie privée
Eraser
effacement sécurisé
Générateur
d'e-mails subversifs
Spammimic
stégano-spam
PlayMaker
stégano-dial
WHOIS
& Cie

Knoppix-MiB
Crypto pour tous
& pour les nuls
& testez Linux
& protégez votre vie privé

spam
e-mails@gogo



Fédération Informatique et Libertés


Quelques réflexions sur la guerre du futur
 

En 1997, l’armée américaine réalisait sur le terrain ses premières man ?uvres entièrement numériques. Ces man ?uvres permirent de valider ce programme dit de "système de combat du futur" (Future Combat System FCS ( http://www.darpa.mil/fcs/index.html) qui d’ici 2008 aura intégré l’ensemble de l’armée américaine, qu’il s ?agisse des hommes, du matériel et des munitions, dans un vaste système d’information, de communication, d’analyse et de commandement numériques. Ce système, s’appuyant sur des moyens d’investigations ultra-sophistiqués, satellites, mini-drones et images vidéo du terrain directement transmises par les combattants, sera capable de donner en temps réel une vision très précise du champ de bataille et de proposer une utilisation optimale des forces et des armements disponibles.

Prévu pour faire face à des conflits "classiques" mais aussi aux nouvelles menaces imprévisibles et diffuses liées au terrorisme international, le FCS traduit un nouveau concept militaire capital dans la l’évolution stratégique américaine, la RMA (Revolution in Military Affairs (( http://www.comw.org/rma/fulltext/overview.html)

La RMA a comme objectif prioritaire la neutralisation de l’adversaire la plus rapide possible. Désormais, ce qui compte avant tout, c’est de neutraliser l’adversaire, de le rendre sourd et aveugle. Il s’agit plus de maîtriser des situations que de régler (par les armes) des conflits.

Dans ce nouveau cadre, les états-majors travaillent à la mise en oeuvre de nouveaux types d’armes « intelligentes » : missiles capables de frappes « localisées » de grande profondeur, satellites de détection, drones de combats, exosquelettes décuplant la mobilité et les forces d’un fantassin etc... A cette panoplie s’ajoutent les armes non létales, c’est-à-dire destinées à paralyser les équipements et les hommes sans pour autant les tuer. La guerre de demain tendra essentiellement à éloigner l’homme du champ de bataille. Absorbé dans l’interface homme-machine, le soldat mènera avant tout une guerre de l’information. Les premiers « guerriers de l’information » (les I-warriors) sont actuellement formés à l’Université de la défense nationale à Washington.

D’une façon générale, l’ensemble du théâtre d’opérations doit être conçu comme un unique système intégré, innervé par des réseaux d’information de toutes sortes, y compris des réseaux commerciaux et le téléphone public. L’information est alors à la fois et simultanément un « moyen au service de toutes les forces », un « milieu », un « environnement » et un « enjeu ». La guerre de demain sera donc avant tout une guerre grâce, dans, et pour l’information.

Tel est l’enjeu de la RMA (http://www.comw.org/rma/fulltext/overview.html) et de son fer de lance, la guerre de l’information, l’information warfare) qui se déploie ainsi tous azimuts. Elle est guerre pour l’obtention, l’analyse et la diffusion de l’information. Mais elle est surtout guerre électronique, offensive et défensive : elle consiste en effet à « attaquer » les circuits électroniques de l’adversaire pour les brouiller, les détruire ou en transformer le contenu.

Le casque où se concentrent les informations provenant de l’ordinateur est équipé d’un système de suspension pour garantir la stabilité des organes optiques. En France, le pendant du Land Warrior, le programme Félin, devrait aboutir à une première version de démonstration en 2005 et équiper l’ensemble de nos troupes en 2015.

Avec ces ordinateurs-vêtements, l’uniforme lui-même devient en effet un composant essentiel du véritable système informatique porté par les futurs soldats. A l’aide du système de positionnement par satellite (GPS) et de la vision thermique, le fantassin pourra identifier immédiatement amis et ennemis. Le projet Land Warrior expose clairement son objectif : "rendre les combattants de demain plus "meurtriers", mobiles, numérisés, ainsi que plus longtemps disponibles et moins vulnérables".


© ® [@RT Flash] Lettre #267 du 29 Novembre au 5 Décembre 2003
3.12.2003 / Technologies
URI : http://www.tregouet.org/lettres/rtflashtxt.asp?theLettre=298#Lettre

Dans la même rubrique :

Copyleft Attitude : informations copiées, collées & compilées avant d'être RE:diffusées dans un but informatif, et sans aucun objectif commercial...: faites tourner, citez vos sources, tout droit d'exploitation ©opyrightée réservé.

Newsletter :

via samizdat
Archives :
RE:vue de web
par rubriques
Textes
varia

Ressources :
A propos
Contact & Cie
Centre de ressources
@vie-privee.org
BBA-F off & in
Big Brother Awards
®TMark (en VF)
Experts ès subversion
Jam Echelon Day
Contrer Frenchelon & Cie
(contre:-)Fichage policier
Renseignementsgeneraux.net